Samedi 16 juin 6 16 /06 /Juin 12:53
10 juin 2012 La casa musicale, Perpignan
Festival Ida y vuelta

bernhoft9.JPG
 
Ils sont fous ces catalans, un an après avoir invité Selah Sue en pleine gloire, Charles Pasi et Alice Russell, ils invitent Irma sur son glorieux nuage et Bernhoft en plein décollage aussi dans leur "petit" festival populaire et gratuit!

Djamtribu-copie-1
Elle est folle cette MuLes. Il ne lui a pas fallu longtemps en découvrant la programmation pour se décider à une longue nuit de route et de musique un dimanche soir et cette envie était toujours vive entre deux orages qui arrosaient le monde aquatique du Languedoc-Roussillon.

Le festival est toujours aussi sympatique et convivial avec notamment de merveilleuses patisseries orientales dans un salon de thé invitant aux délices. (Et je ne dis pas ça uniquement pour caresser dans le sens du poil des festivals et obtenir des pass... Non je le pense! Mais je n'ai rien contre les pass photo! Avis aux festivals qui passerait par là! ;-))

Après une première partie locale mais pas tant que ça avec D'jam tribu (myspace: http://www.myspace.com/djamtribu), on passe à l'objet de mon déplacement :
 
Bernhoft
 bernhoft7
 
J'avais découvert Jarle Bernhoft, sa houpette, sa Soul, sa voix extraordinaire ou plutôt ses multiples voix lors d'une émission de One Shot Not. Depuis, j'étais très curieuse de le voir en live.
Voilà, maintenant, c'est fait et je ne suis pas déçue. Tout comme les milliers de spectateurs du festival Ida y vuelta, si j'en juge par le fait qu'ils accompagnaient son set de leurs pas de danse, de leur voix de choristes et frappaient dans leurs mains en rythme de manière contagieuse dés le troisième titre.
Détrompez-moi mais il me semble que le norvégien est bien moins populaire en France que l'artiste qui allait le suivre sur scène. Il y avait bien quelques fans aux premiers rangs qui filmaient furieusement mais je gage que Bernhoft a simplement séduit le public par son sourire, sa bonne humeur, son humilité et son humour et aussi forcément par sa musique. Il a commencé (il me semble) avec le très bon morceau Control, puis a enchainé avec quelques titres plus lents mais tout aussi plaisant comme Sunday où on ne pouvait quasiment entendre que sa voix et sa guitare. Il y a eu évidemment le bluesy So many faces, Streetlights, l'excellent et rythmé Choices et le non moins excellent C'mon talk...
 
Parlant anglais avec le public et s'essayant avec bonheur, charme et réussite au français, il avouait avec humour que bien qu'il essayait d'écrire des chansons sur des sujets variés et notamment sur sa ville natale Oslo, il finissait souvent par écrire à propos des femmes et de l'amour. Il proposa même de nous faire danser et joignit les gestes à la parole en nous montrant des pas dignes d'un débutant sur le Disco floor : funny and awkward !

On pouvait entendre ses multiples voix dans les aigüs, dans les graves, les rauques, ses multiples dons pour les instruments dans des titres comme Ever since I was a little kid où on pouvait reconnaître sa signature : son talent pour utiliser pédales et boucles et nous donner l'impression que Berhnoft est un orchestre à lui tout seul. Tout son talent s'en donnant en coeur joie et nous  à plein poumons quand vient la fin du set avec son "Favorite number" de son propre aveu : Shout l'extraordinaire reprise de Tears for fears. (Je pense que je n'ai jamais vu en live un public chanter comme ça et tout donner.)

bernhoft2   bernhoft6
 bernhoft3  bernhoft10
 
Il termine avec un rappel, qu'il a bien mérité, entièrement a cappella et a mano, histoire de nous montrer au cas où on n'aurait pas compris qu'il est extrêmement talentueux et que boucles, guitare acoustique, guitare électrique, clavier ou non, il est capable de tout faire et de faire sonner la soul comme il le veux y compris comme un bon vieux gospel.
 
Bref totalement séduite et pressée de le retrouver sur scène cet été.
 

Bernhoft - Ever Since I was A Little Kid live @Ida Y Vuelta 2012

 
Bernhoft - Choices live @Ida Y Vuelta 2012
 
Bernhoft - Shout (Tears for fears cover) live @Ida Y Vuelta 2012
 
 
Tournée d'été en France:
 
 
 
 
Irma
irma13
 
 
Elle est loin la jeune femme frêle qui montait sur scène seule derrière sa guitare (ou devant sa caméra). J'avais un excellent souvenir d'elle : déchaînant les foules et groovy. Je me rappelle très bien comme elle m'avait emballée et le reste du public aussi lors de la première partie d'un certain Benjamin Siksou au Café de la danse il y a déjà... trois ans??? (P*tain 3 ans!) A l'époque, elle venait de recueillir? en un temps record, les participations nécessaires à la production de son premier album via My Major Company ; l'album était encore à venir.
Now Irma entre sur scène après ses musiciens, qui commencent à jouer, maintenant en haleine un public criant son nom et cherchant de quel côté de la scène ils vont pouvoir l'apercevoir avant tout le monde.
Sur scène, on retrouve les qualités de l'album... et les défauts. Sa voix est toujours aussi belle, groovy, claire et assurée. Elle semble être toujours habitée par ce qu'elle chante. Quand elle est seule derrière sa guitare ou accompagnée avec des percussions et des guitares acoustiques, sur des morceaux rythmés, on apprécie bien ses titres et son émotion.
 
irma2.JPG irma15
 
Le concert était très bien. J'aime toujours autant I know, Letter to the lord, Everybody et quelques autres titres mais je ne suis pas très friande des arrangements (Virez-moi ce clavier qui affadit et populise sa musique ou trouvez un moyen de le faire groover. Virez-moi le clavier mais pas le claviériste/guitariste, il semble "cute". Jugez vous-même! ;-) Oui, je sais! Excusez-moi de cette digression ici où la seule dépersonnalisation autorisée devrait concerner sieur Siksou. )
 
irma10
 
Je n'ai pu rester jusqu'à la fin du concert, en fait je suis restée juste le temps d'écouter et de danser sur le mash-up et superbe reprise des Jackson 5 : I want you back/ABC. Seule sur scène, énergique, sa guitare, de la beat-box et quelques boucles et elle redonne vie dans un jouissif hommage aux cinq frères à la soul débordante. Enorme! 
     
 
Irma - Everybody live @Ida Y Vuelta 2012
 
 
Irma - mash-up I want you back/ABC (Jackson5 cover) + extra live @la Cigale 
 
 
 
 
 
Crédits photographiques : MademoiselleMV

Par MuLes - Publié dans : Concerts/festivals
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

lecteurs en ligne

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés