Paroles, Paroles de chansons de Benjamin Siksou

Publié par MuLes

Paroles, Paroles de chansons de Benjamin Siksou

Retrouvez ici les paroles des chansons de Benjamin Siksou !

 

Le lien vers TOMBER DU CAMION (Benjamin Siksou)

 

DEFOULE (Benjamin Siksou)

REFRAIN :

Dans cette grande flaque,

noire de monde

Où je me balade un peu comme tombé dans les pommes

Je prends une claque

à chaque seconde

J'erre et je me fonds quand le monde déboule

Il faut que je me défoooooouuuuuu...le

 

Qui va là, qui me demande?

Je ne suis que le boomerang

Roder, revenir

Juste à temps pour repartir

Du cran, de l'encre

De quoi combler les failles

Ses grands airs qui nous regardent

On en fera des vagues

Refrain

Oohoho hé

Dés qu't'es là, brusquement

Je me reprends, je me refais

Y a qu'tes mains qui me demandent

Comment je rêve et comment j'y vais

Je penche, tu tangues et...

Sans l'autre plus de bagages

Ses grands airs qui nous regardent

On en fera des vagues

REFRAIN

Il faut que je me défoooooouuuuuu...le

Oohoho hé

Il faut que je me défoooooouuuuuu...le

 

 

MY ETERNITY (Benjamin Siksou - Hugh Coltman)

Through the corridor where we talk between the door

When the heart was made and broken
I watch you like a man, cause you made me feel this way
Given half a chance you know I would.
I know you heard me sing for the popper and the king
But there's something that you don't know
All the melodies became part of you and me
But in front of all your vanity, I would give you my eternity.

Time lingers on and does all that she will
The rimes in my song getting harder to feel
I try and I try to make it alright
But I was such a fool cause of distance and time.
But now, I get this second chance I know what I want
And I won't ever let it fall. Not like how I did before.
Not like how I did before.

Two years since you picked me out of my head
Just walking with the people all by myself
And living for the city with nothing to do
Two years pass like water running by...
I try to make it alright
But I was such a fool cause of distance and time.
But now, I get this second chance I know what I want
And I won't ever let it fall. Not like how I did before.
Not like how I did before.

Two years pass like water running by...
I try to make it alright
But I was such a fool cause of distance and time.
But now, I get this second chance I know what I want
And I won't ever let it fall. Not like how I did before.
Not like how I did before.

 

 

ETATS D'AME (Benjamin Siksou)

Tous mes amis ont déconné

Ils n’ont pas su me raisonner

Ils n’ont pas le goût du drame, dommage

Je prendrai le prochain virage.

La maison n’accepte pas l’échec

Des nuits passées en tête à tête

Avec la télé, histoire d’oublier

De quoi demain sera fait.

 

REFRAIN :

Sifflant, déboulant de nulle part

Les ombres dansent dans mes tempêtes

Un peu dans le noir.

Je ne m’imaginais pas cette étincelle

Loin de Mon opinel.

Braqués, terrés, prêts, et…

A vos marques partez !

 

Et… Tadam mmmm

Et… Tadam mmmm

États d'âme... mmmm

 

Attendez-moi, attendez-vous

Au souffle froid au creux du cou

Je n’crois que ce que je vois quand je dors

Allongé contre ton corps.

Etat critique amer au goût

Un coup par terre, un coup debout

Ce n’est pas la fin du monde, c’est tout comme

Le retour du métronome.

 

REFRAIN

 

Et… Tadam mmmm

Et… Tadam mmmm

Et… Tadam mmmm

Et… Tadam mmmm

Et… Tadam mmmm

États d'âme...

 

 

DECOR  (Benjamin Siksou)

Son silence est
D'or et d'amour à romances
Endimanchée
Elle est toute l’innocence
Mistral dans le désert
Le réveil est lourd et glacé
Je reste dans ma chambre froide
A contempler mes ombres rêvées

 

Refrain :
J’avoue ne pas me battre
La réalité me dépasse un peu
Elle me regarde droit dans les yeux
Le réflexe est long
La larme dort
Comme devant l’horizon
J’étalerai mon décor

 

Abandonnée
Elle envoûte la violence
Jamais gênée
C’est une question d’éloquence
Cristal dans la poussière
Ses rêves d'errance
Ses rêves dérangent
Elle reste dans sa ligne droite
A faire semblant de toujours aller

Refrain
Oh ouais, oh wai, oh wai
Oouuuuuh
Oh ouais, oh wai, oh wai
Oouuuuuh


Comme devant l’horizon
Comme devant l’horizon
Comme devant l’horizon
J’étalerai mon décor
Oh ouais, oh wai, oh wai

Oouuuuuh

Décor, décor
Comme devant l’horizon
Comme devant l’horizon


SCAT
Comme devant l’horizon
Comme devant l’horizon
Comme devant l’horizon
Comme devant l’horizon
J’étalerai mon décor
Mon décor, mon décor,
mon décor…



AVANT DE M'ENDORMIR (Benjamin Siksou)

Je fuis, mes amis,
Vers un troupeau de flics et de gangsters.
Et puis, je me dis
Qu'avec un couteau planté dans la chair...
Pire,

Je repense à recommencer
Mes prières.

Avant de m'endormir

MINISCAT
Avant de...
Je me dirige tant bien que mal,
Visage un peu pâle.
Encore un rire.
Avant de m'endormir
Faire taire tous les intermédiaires.
Je pique un somnifère, un asile
Avant de m'endormir

Je peine, je tire à peine et je m'étire
Vers un autre monde qui s'appelle la scène.


MINISCAT
Avant de m'endormir

MINISCAT
Oh oh oh oh oh...

Vers un autre monde qui s'appelle la scène
La scène
Avant de m'endormir
Avant de m'endormir
Avant de m'endormir


SCAT

Avant de m'endormir




MA MUSE, MON EGERIE (Benjamin Siksou)

Je me sens sans arrêt sans cesse ensorcelé
Par ton abrutissante beauté
Ton teint pâle, ta blonde chevelure
A tâtons, je m’y aventure
Je me sens sans arrêt sans cesse enseveli
Par ton adorable folie


REFRAIN :
Mon amour, mon amie, ma muse, mon égérie
J’ai rêvé tant de fois
J'vais errer dans un monde
Et ce monde il commence avec toi
Toi et moi, où on sera dans longtemps
Est-ce qu’on sera toujours là je ne sais pas
Embrasse-moi pour l’instant
Même si tu veux toujours avoir raison
Que les autres ont tort dans le fond
Même si souvent ta mauvaise foi surgit
Tu le sais, et tu ris

Ta peur d’être romantique
De tomber dans le pathétique
De fuir le désordre de tes sentiments
Alors tu te mens
Mais ton teint pâle rougit
Quel beau métissage
Cette douce pudeur colore ton visage


REFRAIN



DOUCE NUIT (Benjamin Siksou)

Douce nuit que l'on caresse
Du bout des cils, ivresse...
Doucement, tout était illuminé
Dans cette lente éternité

REFRAIN :
Mais l'air est lourd
La lampe est terne
Tes yeux sont sourds
Que dans nos cernes
Je vois le jour
Sous la lanterne
Mais mes amours
Sont bien en berne

Douce nuit sans tout ce stress
Qui me supplie, ivresse
Les volutes de fumées s'agrandissent
Et savent aussi m'échapper, mais magnifiques.


REFRAIN

SCAT

REFRAIN

SCAT


REFRAIN

SCAT

 

 


ON THE GROUND (Benjamin Siksou)

Have you ever turned yourself on
Just a minute just a day
When the music’s getting too high
So you can feel it in your brain

I’ve lost mine for a while
And long will be the way
From freedom to my head
I just want to come back
And make it on the ground

Have you ever turned yourself on
Just a minute just a day
When the music’s getting too high
So you can feel it in your brain

I’ve lost mine for a while
And long will be the way
From freedom to my head
I just want to come back
And make it on the ground

Have you ever turned yourself on
Just a minute just a day
When the music’s getting too high
Paroles trouvées sur www.tictacflo.com
So you can feel it in your brain

I’ve lost mine for a while
And long will be the way
From freedom to my head
I just want to come back
And make it on the ground


 



JUST KNOW THAT  KNEW (Benjamin Siksou)

I wanted to go to Strawinsky
But my heart fell in love with Beethoven
I wanted to go to Davis (...Miles Davis)
But the kid might not fall in love again

James Chance once made me understand
That there's nothing to lose into music
James Chance once made me understand

James Chance once made me understand
That there's nothing to lose into music
James Chance once made me understand

I have the blues (x2)

Stevie Wonder came out from the floor
No one else was in there
He saw me and showed me which way to go
I didn't know where

Stevie Wonder came out from the floor
No one else was in there
He saw me and showed me which way to go
I didn't know where

I just know that I knew

James Chance once made me understand
That there's nothing to lose into music
James Chance once made me understand

James Chance once made me understand
That there's nothing to lose into music
James Chance once made me understand

I have the blues (x2)

James Chance once made me understand
That there's nothing to lose into music
James Chance once made me understand

James Chance once made me understand
...