Paris, 6 novembre 2012 : China et Benjamin nous chantent l'American Soul story

Publié le par MuLes

Très Honoré Bar, Paris

Mardi 6 novembre 2012

ChinaetBen3

 

Cette nuit, la soul Américaine revivait, dans tous les sens du terme.

En direction du très français Très honoré Bar, je passais devant le Théâtre du Châtelet où se joue West Side Story, première étape sur la route 66, îlot musical sur le chemin de l'ouest américain, j'hésitais à m'arrêter mais continuais pour trouver le très demandé bar.

Premier stress : vais-je réussir à entrer dans le Saint des saints? Un moment d'incompréhension et enfin j'ai eu le sésame.

Le bar, au cœur du Faubourg, avait transformé son étage inférieur en boîte pour y organiser des concerts régulièrement les mardis. Ils avaient aussi tenté le pari très honorable de faire entrer quelques 450 inscrits dans le Très Honoré Bar pouvant en compter peut-être 200 personnes au maximum. Le bar propose un décor chaud, sombre et confortable, très différent de la déco lumineuse du restaurant au rez-de-chaussée. Des tapis au sol, des fauteuils, poufs et autres petites tables (réservées) sont au plus proche de la scène où sont déjà en place des instruments. Au fond, il y a aussi quelques fauteuils confortables. Au centre, un bar proposant des vins et autres cocktails... (apparamment le mojito au basilic, à la place de la menthe, est très très bon.) Si on est parmi les chanceux assis, on peut aussi déguster quelques amuse-gueule sophistiqués. Des miroirs sur un mur donnent une impression de profondeur.

Deuxième stress : il y a un pilier au centre juste devant la scène et les micros sont déjà placés de part et d'autres. Comment va-t-on voir le concert et les artistes? Comment vais-je pouvoir vous ramener les meilleures images possibles?

China est excitée, elle prend un micro et  nous informe qu'elle veut commencer le concert, elle est prête, il manque juste le batteur et le saxophone.


ChinaetBen10

 

Le concert commence à 22h (il était prévu à 21h). Quelques privilégiés sont installés dans la partie salon et sont assis. Une grosse partie du public est debout, serré et un peu plus en arrière.

Accompagnant China Moses (avec le chapeau) et Benjamin Siksou (avec le gilet rouge ou un T-shirt blanc au cas où vous ne les auriez pas reconnus ;-)), les musiciens s'installent : Nico Marsol, Arnaud Frank, Christophe Pinheiro, Michael Lecoq, Nico Baudino, Marc Borlet-Hote ; un guitariste, un bassiste, un percussioniste, un clavieriste, un saxo, une trompette et à la batterie et ô surprise, l'organisateur de l'évènement : John Isaac (lui aussi avec un chapeau).

ChinaetBen17

Le set commence avec China puis avec Benjamin sans sa guitare. Comme promis ils vont enchaîner les titres soul, certains étant de véritables tubes, d'autres sont un peu moins connus dans une ambiance jovial maintenue par une China Moses en très grande forme.

Malheureusement, je serai incapable de vous donner la liste complète des titres interprétés, donc voilà une liste non exhaustive de ce qu'ils sont chantés, quelques fois seul(e), quelques fois en duo :

vers le début, ils reprennent en duo le célèbre tube de Marvin Gaye : I heard it through the grapevine (ça commence bien), puis suivront en vrac  Stevie Wonder : Higher ground et Jesus children of America avec Benjamin en solo et/ou China aux chœurs, Shining Star d' Earth wind & Fire repris par China, Bill Withers Use me en duo et Benjamin reprend aussi D'Angelo.


ChinaetBen13

 

Benjamin Siksou et China Moses - Higher ground (Stevie Wonder cover) live @Très Honoré Bar (vidéo lafio88)

 

Puis China offre une interprétation vibrante de I just wanna make love to you en hommage à Etta James décédée en début d'année et reprend Work to do by The Isley Brothers. Ensuite ils reprennent Martha & the Vandella's Dancing in the street ce qui évidemment donne à tout le monde envie de danser dans le bar...


Benjamin Siksou & China Moses -  Dancing in the street ( Martha & the Vandellas cover) extrait live @Très Honoré Bar (vidéo lafio88)

 

Les chanteurs et musiciens discutent à la fin des morceaux pour savoir lequel va suivre. S'ils se sont laissés une certaine liberté dans la set-list, ils semblent suffisamment rompus à l'exercice pour n'avoir aucun souci à enchaîner. Une petite aide est la bienvenue par l'intermédiaire d'une énorme antisèche sur le poteau central qui est couvert de paroles de chansons. Finalement, ils l'utiliseront très peu ou alors de manière très discrète.

 

Benjamin Siksou   - Spanish joint (D'angelo cover) extrait live @Très Honoré Bar (vidéo lafio88)

 

 

ChinaetBen6  ChinaetBen19
 ChinaetBen18  ChinaetBen16

ChinaetBen2

 

Ces deux-là ont une vrai alchimie musicale et les musiciens sont excellents. China a comme toujours des histoires épicées pour présenter des chansons et ne se lassent pas de les raconter. Tout ce petit groupe s'amuse visiblement. Et c'est là le but, la Soul fait partie des premiers amours musicaux de Benjamin et de China, mais ils ont choisi de s'éloigner légèrement de ce registre pour leur carrière. Les interpréter sur scène est une sorte de récréation pour eux.

Alors oui, sur cette vidéo, vous voyez, discernez, entendez bien Benjamin jouer du clavier et chanter How come you don't call me de Prince... (Claviers + voix dans les graves + groove = Love) et ce au milieu de l'honorable brouhaha.


Benjamin Siksou - How come you don't call me (Prince & Alicia Keys cover) live @Très Honoré Bar (vidéo un peu plus claire ici)

 

ChinaetBen14 ChinaetBen9bw 

ChinaetBen4

 

Benjamin, sur la fin reprendra aussi If you want me to stay de Sly and the Family Stone, China : I like it. Toujours de bonne humeur, elle en redemande et invite le public à l'encourager pour obtenir un rappel. Pas de problème : exaucée!

A la fin, ils s'offrent le plaisir de reprendre une nouvelle fois Higher ground by Stevie. China invite les gens à danser... mais si les premiers rangs se lèvent, tout le reste du public ne profite qu'à moitié du spectacle.

Le bar s'est légèrement vidé et la foule qui se tenait bien chaud une heure plus tôt est un peu plus disséminé. Pas question d'avoir des problèmes de claustrophobie ou d'agoraphobie cependant. Deux heures de concert, sans pose pour les musiciens, un public, disons-le hétéroclite, qui semble satisfait. Personnellement, un troisième stress m'assaille, l'obscurité ne m'a pas permis de faire de meilleures vidéos et photos ; j'espère que celles-ci vous suffiront. ;-)

 

D'autres clichés : (désolée, la qualité n'est pas optimale...)

ChinaetBen11  ChinaetBen8
 ChinaetBen1
 ChinaetBen5

 

Crédits photographiques : MademoiselleMV

Les photos ne sont pas libre de droit et sont soumis à autorisation d'utilisation.

 

 


Publié dans Benjamin's Concert

Commenter cet article

astrid 09/11/2012 01:13


Je suis partagée. C'est rare pour le souligner. Non par par le debrief, qui est très bien mais plutot par le ressenti. Je ressens une frustation due certainement à l'organisation du show. La
séparation du public, le manque de lumière, l'impression de ne vivre le concert qu'à moitié. Peut etre que je me trompe. Par contre, Benjamin et China ont assuré le show et c'est ce qui compte.
Même si ce ne sont que des reprises, ca devait être sacrément bon à écouter (malgré la lumière et les bavardages). Le lieu ne m'inspirait pas et j'étais de Festival, mais je n'aurai pas craché
pour écouter un peu de ces moments de musique, d'energie, de soul américaine. Heureusement que tu nous en ramené un bout. Merci Mules !

MuLes 14/11/2012 14:07



Tu ne te trompes pas vraiment ! ;-)


Merci à toi !


A bientôt !



karine 07/11/2012 17:38


Merci pour le debrief MuLes!
Les photos et vidéos font du bien! ;-)
A-t-on des news sur l'actu musicale ou cinématographique de Benjamin?
D'autres concerts de prévus?

MuLes 14/11/2012 14:00



Merci à toi !


Désolée, rien de nouveau! :-/


A bientôt sur le blog!