Interview de Benjamin Siksou pour Lematin.ch

Publié le par MuLes

Lematin.ch

"Benjamin Siksou: «Je me fais violence quand je joue»

 

Finaliste de «Nouvelle Star» 2008, Benjamin Siksou est à l’affiche de «Toi, moi et les autres». Une comédie musicale qui allie ses deux passions: la musique et le cinéma.

Rafael Wolf - le 17 février 2011, 21h14
Le Matin

 

Benjamin Siksou Image © DR

De Benjamin Siksou, finaliste de «Nouvelle Star» 2008, on connaissait les talents de chanteur. Ce qu’on sait moins, c’est qu’il mène depuis plusieurs années une carrière parallèle au cinéma.

Les plus attentifs l’auront remarqué dans le premier volet de «Largo Winch» ou aux côtés de Daniel Auteuil dans «15 ans et demi». Deux passions aujourd’hui réunies dans «Toi, moi et les autres».

Une comédie musicale et sociale où Siksou joue un bourgeois parisien qui tombe amoureux de Leila, fille d’un quartier populaire de la capitale. Une romance impossible sur fond d’expulsion des sans-papiers, accompagnée de reprises de classiques de la chanson française, comme «Pour un flirt», de Michel Delpech, «Un autre monde», de Téléphone, ou «Tout le monde il est beau», de Zazie.

 

Comment êtes-vous arrivé sur ce film?
De la manière la plus normale possible: j’ai passé un casting. Je crois que la réalisatrice du film avait regardé une fois «Nouvelle Star» et qu’elle ne s’en souvenait même pas. Ce sont les producteurs qui ont pensé à moi après avoir vu l’émission et ont tenu à me rencontrer.
S’il y a bien une chose à laquelle sert «Nouvelle Star», c’est à se faire connaître pour que des producteurs pensent à vous.

«Toi, moi et les autres» réunit vos deux passions: la musique et le cinéma.
C’est vrai. Pourtant, je ne suis pas un grand fan de comédie musicale. Ce n’était pas forcément un rêve à assouvir. Mais, du coup, j’ai abordé ce film avec moins de pression que si ça avait été un défi.

Tous les acteurs du film chantent et dansent eux-mêmes. Vous êtes-vous senti plus expérimenté qu’eux?
Vous savez, on avait tous notre petit défaut, et ça ne m’était jamais arrivé d’interpréter un rôle aussi important au cinéma. Et puis, dès les nombreuses répétitions jusqu’au tournage, il fallait toujours passer du jeu à la chanson et enchaîner tout ça.

Avez-vous eu votre mot à dire sur le choix des chansons utilisées?

Oui, je donnais mon avis même s’il n’a pas toujours été écouté. D’autant plus que les chansons des années 1980, c’était vraiment ma hantise. Dès que j’entendais un son de synthétiseur, ça me hérissait les poils. Après, j’ai compris que sur «Toi, moi et les autres», je n’étais pas chanteur. J’interprétais un rôle, et c’était à travers mon personnage que je devais percevoir les chansons. De toute façon, je ne chante pas comme je chante dans ce film. Ce qui était intéressant, c’était justement d’apprendre à danser et à chanter, puis de désapprendre pour laisser place au naturel. C’est sans doute la différence entre le cinéma et la chanson. Quand je suis acteur, il y a une sorte de lâcher-prise que je n’ai pas quand je suis chanteur. On se laisse emporter. Je me laisse faire, alors que dans la musique je maîtrise tout. Etre acteur, c’est dépendre du désir de quelqu’un, alors que dans la musique on dépend surtout de soi.

Ce désir est arrivé rapidement, puisque vous avez commencé à jouer au cinéma avant même de faire de la musique.
Bizarrement, on m’a fait confiance en tant qu’acteur avant même que je fasse des albums. Alors que, dans ma tête, la musique est là depuis toujours. C’est plus naturel pour moi. Je dois vraiment me faire violence pour jouer et, en même temps, je sais que ma musique se nourrit aussi de mes expériences d’acteur. Au final, c’est très complémentaire.

 

Où en êtes-vous avec votre album?
J’essaie de mener les deux carrières de front, même s’il faudra peut-être que je choisisse à un moment. Mais, tant que je peux, je préfère ne pas choisir et me laisser porter. Même si je sais que je ferai toujours de la musique. Quand des projets de film arrivent, je saisis les opportunités et je mets momentanément la musique de côté. C’est ce qui est arrivé avec «Toi, moi et les autres». 2010 est passé si vite. Maintenant, je me concentre de nouveau sur ma musique et mon album, sur lequel je travaille depuis plus de deux ans. Je devrais commencer à le finir."

 

«Toi, moi et les autres»
Comédie musicale avec Benjamin Siksou et Leila Bekhti.
Dans les salles dès le 23 février.

 

Source : http://www.lematin.ch/loisirs/cinema/benjamin-siksou-fais-violence-joue-385801

 

 

 

Croyez-le ou non, cette note est  le 1000e article publié sur ce blog ! Qu'il ait été alimenté par Milega, par Journalist007 au début ou par moi-même, ce blog, qui a maintenant persque 3 ans, a été vu par plus de 430 000 visiteurs journaliers soit en tout plus d'1 million 700 000 vues.

statfevrier2011.jpg

Vous êtes actuellement un peu plus de 400 à visiter ce blog quotidiennement, dont quelques uns  viennent plusieurs fois par jour. Ah, et vous savez, j'aime les chiffres ! ;-)

 

 

 

 

Publié dans Benjamin's ITW

Commenter cet article