Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce qu'on dit de "One Night Stand Session #1"

Publié le par MuLes

Si vous avez vécu ces dernières semaines dans une cave, une grotte, si vous étiez en exploration spaciale sur une autre planète, si vous viviez en ermite dans un couvent isolé en montagne, si vous étiez parti en expédition en forêt amazonienne dans un désert sans internet... voilà ce que vous avez manqué :

Le Maxi Vinyl One Night Stand Session #1 est sorti, fruit d'une rencontre et conséquence de la débauche musicale entre ces deux inconnus l'un pour les autres que sont Benjamin Siksou et the HornDogz. Et ce premier bébé sur projet One Night Stand Sessions fait déjà parler. Certains extraits passent même en radio. Suit ce qu'on peut lire à propos de Lavabo, reprise d'une chanson d'Alain Bashung écrite par Gainsbourg et Cab Calloway's flow, la composition originale et ses différents remixes :

 

"One Night Session #1 par Julien The Breaks

Horndogz-2013

 One Night Session #1Ils en parlent sur les réseaux sociaux depuis quelques mois, la galette est finalement sortie ce lundi. Les chiens fous sont de retour ! Et en attendant l’arrivée d’un album, Uptone Records et Bad#Diez proposent le concept One Night Sessions. Tout est dans le titre ou presque. Le temps d’une nuit, deux artistes se rencontrent et développent un maxi. Les Horndogz s’allient ici avec Benjamin Siksou et le petit plus croustillant c’est qu’ils ne se connaissent pas. Effectivement, sur le papier tout peut sembler les opposer. Vingt ans d’écart tout d’abord, Les Horndogz étaient les prophètes de la Funk Française au début des années 90 (mais ça nous en parlions déjà à l’occasion de la sortie de l’EP Dog Food Vol.1) quand Benjamin Siksou ne connaissait pas encore son alphabet.

Benjamin, lui, a écumé les clubs de Jazz depuis plus de dix ans. L’auteur-compositeur-interprète peut se vanter de maitriser la guitare, le piano et le violon. Le natif d’Ivry sur Seine a tenté la case Nouvelle Star pour se faire connaître du grand public en 2008. Mais de la Soul à la Funk il n’y a qu’un pas ! L’amour du vinyl et de la musique était la liaison parfaite entre ce groupe et cet artiste.

Cette nuit a donc généré deux titres. Un original et une reprise.

Un titre orignal…

Le premier titre s’intitule Cab Calloway’s Flow, composé à 8 mains il met en valeur les qualités des différents artistes. La face A du disque offre aux auditeurs un beau morceau. Un titre qui met superbement en valeur les cuivres des Horndogz chantant en harmonie avec la voix de Benjamin Siksou. La trompette de Gil Carin et le saxophone d’Eric Rohner donne l’ambiance du morceau, sans oublier la guitare du troisième chien fou en la personne de Rico Kerridge qui prend sa place sur l’ensemble du track et propose un agréable solo sur la fin du titre.

Cette face A propose deux remix. Le premier vient directement du pays du soleil levant. Le producteur et compositeur Japonais Asagaya Gigageï propose une version qui représente bien son univers. Un monde entre l’Abstract Hiphop et l’Electro-Rock. Une bonne découverte ! Le remix suivant est l’œuvre de Jim Dunloop. Un homme qui a commencé à s’intéresser au rap dès le début des années 90. Il était membre de la Fresh Familee. Il est de ces précurseurs qui ont vite compris l’intérêt de mélanger le piano et l’art des platines.

… et une reprise de Bashung

 One Night Session #1

Passons à la face B du projet. C’est une reprise de l’un des plus grands représentants de la chanson et du Rock Français : Monsieur Alain Bashung. En 2009, suite au décès de ce dernier,  Benjamin Siksou rendait hommage au chanteur en compagnie d’Oxmo Puccino sur le plateau de Taratata. Cette fois, l’artiste s’attaque à un extrait de l’album Play Blessure. Le titre Lavabo fut co-écrit à quatre mains : deux appartenant à Bashung, les deux autres à Serge Gainsbourg. Toute une époque. L’album avait reçu un accueil réservé à sa sortie, il est aujourd’hui considéré comme classique. Les bonnes musiques se dégustent souvent au fil des années.

L’album passe à l’époque pour un OVNI. Influencé par la Cold Wave AnglaiseBashung profite des succès de Gaby oh Gaby et de Vertige de l’amour pour explorer d’autres univers musicaux. Sur cette reprise de Lavabo, les claviers new wave de Bashung  sont remplacés par les cuivres des Horndogz. La suite de la face B est composée des versions instrumentales des titres composés par les chiens fous. Woof!

Une nouvelle fois le studio Uptone offre un disque de qualité, mixé au millimètre. Après l’EP des Horndogz et l’album de G’S Way, cette belle équipe montre une nouvelle fois toute l’étendue de ses qualités et sait s’allier à des artistes talentueux. Un album disponible en 33 Tours mais aussi en digital que nous conseillons à tout les amoureux de musique.

One Night Session est disponible en digital en cliquant ici, disponible chez les disquaires en vinyl mais aussi en VPC sur ce lien. Retrouvez l’univers d’Asagaya sur sa page Bandcamp et celui de Jim Dunloop sur son compte Soundcloud. Toutes les chansons sont en écoute sur la chaine Youtube des One Night Sessions ainsi que des interviews des différents artistes."

Source : http://www.echosduhiphop.com/one-night-session-1/

 

 

 




Hypnotisant et entêtant..Voilà ce que j'ai ressenti lors de écoute de "Cab Calloway's flow", superbe morceau issu de la première "One Night Stand Sessions"

Le principe? Faire se rencontrer 2 artistes ne se connaissant pas mais ayant la même culture musicale.
Pour cette inauguration, les HornDogz, une des plus grandes références Funk de la scène hexagonale (ils ont accompagné en tournée George Clinton et c'est lui-même qui a trouvé leur nom de scène!) ont été associés à  Benjamin Siksou, jeune chanteur jazzy parisien connu du grand public pour sa participation à la finale du télé-crochet "La Nouvelle Star" en 2008.

Le résultat est diablement efficace comme vous allez pouvoir en juger avec les 2 extraits qui suivent..

L'ensemble de la collab (soit 6 titres) est disponible en téléchargement ICI, ainsi qu'en version maxi vinyle pour les puristes!"

ARNOLD

Source : http://www.gbhmusic.com/2013/09/one-night-stand-sessions-1.html

 

 

"Benjamin Siksou: nouveau disque avec les Horndogz 

Par Charles Crost, Publié le 23/09/2013 à 19:00

Bel exemple de réussite du financement participatif, le premier exemplaire de la série " One Night Stand Session " est sorti en vinyle aujourd'hui. Face à nous, le résultat superbe d'une nuit de studio entre Benjamin Siksou et les Horndogz financée par les internautes, en maxi vinyle. On vous raconte.

One Night Stand Session!

One Night Stand Session!

A l'initiative de ce projet audacieux, un groupe d'étudiants de l'Institut d'Etudes Supérieures des Arts : " Un de nos cours consistait à monter un projet culturel, nous avons donc imaginé One Night Stand Session dans ce cadre", explique Thymoté Bamba, l'un des fondateurs du projet. "Nous étions chapeautés par Matthieu Remond  (manager, entre autres, de Mariama ou de Joséphine ose, ndlr) sur ce projet. Il connaissait   et Benjamin Siksou, l'idée de leur collaboration nous plaisait, donc on s'est lancé". Quand on lui demande les raisons pour lesquelles ils ont choisi de passer par la plateforme de financement participatif, il nous explique : "Nous avions l'équipe, l'idée, mais aucun moyen de financer le projet. Après un tour d'horizon rapide, on s'est rendu à l'évidence : il n'y avait pas d'autre moyen de nous financer."

Pari réussi : ils ont pu obtenir 5600€ de la part des internautes pour sortir le disque. "Au début quand tu lances un projet sur un site de financement participatif comme on l'a fait, c'est surtout ta famille et tes amis qui suivent. C'est ensuite que les autres internautes viennent. Notre équipe était nombreuse donc le début n'a pas été dur !". Juste de quoi financer le studio, les frais de promotion et le pressage du vinyle : "One Night Stand Session, c'est une rencontre éphémère entre deux artistes. On voulait vraiment immortaliser ça sur un bel objet : sur un vinyle et pas sur CD, car on trouvait cela trop banal !"

Le résultat ? Deux tracks magnifiques, un hommage à un chanteur américain d'avant-guerre et une reprise de Bashung. La musique est gonflée de cuivres et de guitares électriques, sonne très tweedy, jazz, soul. Siksou, s'il n'a pas la carrure du chanteur de "Play Blessures", offre une performance élastique, dans un style tout à fait différent de ce qu'il a offert jusqu'ici, ainsi qu'un beau moment d'intimité sur "Cab Calloway Flow". Il signe d'ailleurs là son grand retour à la musique !

Deux remixs viennent égayer le disque. Celui de Jim Dunloop offre une relecture audacieuse qui tend vers des constructions plus groovys et synthétiques quand celui d'Asagaya invite une section de cordes pour émouvoir le spectateur, avant de pousser vers des beats presque caribéens. Tout cela reste dans la veine originale du disque et en renforce l'unité, même si on aurait apprécié une vraie version dance pour satisfaire nos pulsions clubbeuses.

Mais quoi qu'il en soit, il n'y a plus une seconde à perdre. On fonce sur le shop d'Uptone Records, qui distribue le maxi, et on achète ce superbe objet tant qu'il est encore en stock : Qui dit objet rare dit édition -très- limitée !"

Source : http://www.villaschweppes.com/article/benjamin-siksou-nouveau-disque-avec-les-horndogz_a2721/1

 

 

 

 

Sep 23rd, 2013

One Night Stand Sessions #1′: 2 artists and 1 night in the studio

What happens when you put 2 artists that never met before together in the studio for 1 night? Benjamin Siksou and The Horndogz teamed up for the first episode of this musical experiment called “One Night Stand sessions”, recording 2 tracks together to be released alongside 2 tasty remixes on super limited edition maxi 12″ EP and digital download on  Sep.23rd via Uptone Records. Though an almost 20 year gap separates them, both Benjamin Siksou and The Horndogz  share a common passion for Afro-American music and funk & soul, making the result of this encounter something that is sure to delight lovers of the contemporary black music scene. Putting their own twist on the little known Serge Gainsberg Gainsbourg gem Lavabo and composing original cut Cab Calloway’s Flow with 8 hands as a nod to the famous master from Harlem, the result of this little enterprise is quite fresh and surprising. The EP also contains 2 remixes of Cab Calloway’s Flow, by Asagaya and Jim , out now in all the best stores!"

Source : http://www.willwork4funk.com/one-night-stand-sessions-1-2-artists-and-1-night-in-the-studio 

 

Que se passe-t-il quand vous mettez  ensemble dans un studio pour 1 nuit 2 artistes qui ne se sont jamais rencontré avant? Benjamin Siksou et les Horndogz ont fait équipe pour le premier épisode de cette expérience musicale appelée "One Night Stand Sessions", enregistrant 2 pistes qui sortent aux côtés de 2 remixes savoureux sur un maxi vinyl en super édition limitée et en EP en téléchargement numérique le 23 septembre via Uptone Records. Même si un écart de près de 20 ans les sépare, Benjamin Siksou et Horndogz partage une passion commune pour la musique afro-américaine,  funk & soul, rendant le résultat de cette rencontre quelque chose qui ravira à coup sûr les amateurs de la scène musicale contemporaine noire. Mettant leur propre touche sur le peu connu bijou de Serge Gainsbourg "Lavabo" et composer la compo originale "Cab Calloway's flow" avec 8 mains comme un clin d'œil au célèbre maître de Harlem, le résultat de cette petite entreprise est très fraîche et surprenante. L'EP contient aussi 2 remixes de " Cab Calloway's flow", par Asagaya et Jim Dunloop, maintenant dans les meilleurs boutiques! "

 

 


Commenter cet article