Benjamin en interview sur RCJ dévoile un extrait de Valises blues

Publié le par MuLes

h-3-1206847-1213260868

"Sandrine Sebbane reçoit Benjamin Siksou, chanteur, comédien, pour son spectacle, « Valises blues », qu’il donnera à Avignon, du 7 au 31 juillet 2013.

Les matinales 19/06/2013

[Pour le podcast de l'émission, c'est sur le site source de RCJ]

À ne pas manquer ! Concert exceptionnel à La Flèche d’Or, Paris, vendredi 28 juin 2013. Benjamin Siksou, Joe bel, Les Drops, Loureb E K,  présenteront leurs nouveaux morceaux.

À propos du spectacle Valises blues

ValiseBluescpVirgileTexier2Du 7 au 31 juillet 2013, Benjamin Siksou retourne aux sources de son inspiration musicale en proposant une création originale autour du blues, mêlant musique, théâtre et performance pour le Festival Off d’Avignon.

Accompagné pour ce spectacle par Joseph Robinne, bluesman multi-instrumentiste habitué du Festival, et Peter Corser, saxophoniste de jazz versé dans le spectacle expérimental, Benjamin Siksou explore avec Valises Blues l’histoire de cette musique nomade qu’est le blues.

Du 7 au 31 juillet 2013 à 21h50
Théâtre du roi René
4 bis rue Grivolas 84000 Avignon
Réservations au 04 90 82 24 35
www.theatreduroirene.com"

 

Source : http://radiorcj.info/personnalites/benjamin-siksou/

 

 

(20 minutes d'émission, une excellente interview et des extraits!  

Sans voix! Mais les commentaires tournent en boucle (comme le podcast) dans ma tête :

Un joli rôle secondaire dans la Palme d'or à Cannes ! Au cas où j'aurais pu oublier... ;-)

 

My eternity, ça faisait longtemps! Ça fait du bien!

Ça semble se préciser pour le premier album de Benjamin Siksou, c'est lui qui le dit! D'autres concerts avec ses compos à venir... Hâte! Hâte!!!

Je ne sais pas pourquoi je me sens concernée quand ils parlent des gens qui reviennent à ses concerts et qui s'accrochent... J'sais vraiment pas pourquoi... ;-)

Projet personnel et une totale création, 25 jours de représentations prévus pour Valises Blues ; il a écrit le texte qu'il récite et joue. Des touches de Klezmer dans du blues plus traditionnel Il y aura peut-être des concerts "improvisés" dans la rue pour faire la promotion du spectacle le soir au Théâtre du roi René à 21h50. Et peut-être la possibilité de voir le spectacle joué ailleurs. =D
Ah et si quelqu'un pouvait m'expliquer pourquoi des visiteurs viennent du site du théâtre du Roi René vers le blog parce que mon pare-feu ne veut pas que j'accède à la page du théâtre ???

Maintenant...

L'extrait............................................................................

John The revelator!!!!!!! du blues !!! A capella!!! My Benji sang this morning... and sang some blues...

Ah l'animal, c'te voix!!! Voix du matin ou du soir, ça le fait!!!

Pour finir, un extrait de Just the two of us, reprise de Bill Withers qui a rendu Benjamin célèbre... et celle avec ses propres compositions qu'il l'a rendu indispensable à mes oreilles... AAAAhhh! 5 ans!)

 

 


Publié dans Benjamin's ITW

Commenter cet article

Karine 19/06/2013 22:30


Que veux-tu que j'ajoute, Astride, après une éloge pareille....!!!

Rien.
Si c'n'est que ça me fait plaisir de voir (ou plutôt d'entendre) Benjamin en si grande forme! Il a l'air regonflé, satisfait, déterminé, plus sûr de lui.


Il me surprend à chaque fois que j'entends parler de lui. C'est ça aussi que j'aime chez le jeune homme. On va d'aventures en aventures, de projets en projets, on suit son évolution, on participe
à ses concerts, on le soutien, on s'investi, on investi... tout ça parce qu'on y croit. Et ce, depuis le début.
J'ai beau réfléchir, je ne vois pas un autre artiste français capable de fédérer autant de personnes alors qu'il n'a pas encore sorti d'album (vous en connaissez vous?)
Enfin, bref, si on "s'accroche" autant depuis 5 ans c'est parce que Benjamin a su nous montrer une (déjà fabuleuse) petite partie de ce dont il était capable. Et nous savons pertinemment qu'il en
a encore énormément sous l'pied!

Pour finir (alors que j'étais sensée ne rien rajouter), je serais vers Avignon fin juillet pour un p'tit week end "enamoureuxsanslesgosses"  et je ne pourrai décemment pas profiter comme il
se doit de ce magnifique (et si rare) séjour sans prendre le temps d'écouter un bon blues ^^ 


Oooh Yeah! Karine est dans la place (et son mec aussi du coup!)! Hi Hi!!

MuLes 22/06/2013 12:03



Karine, en Avignon fin juillet, je le note... et je m'en félicite. ;-)



astrid 19/06/2013 21:33


J'avais oublié le meilleur. Que tu chantes à 11h40 ou à 23h00 passé, si l'intention y est, on ressent du plaisir à l'écoute et franchement ça l'a fait grave cet a cappella sur ce titre peu connu.
Petit pincement au coeur pour My Eternity et ton petit mot sur notre anglais favori, c'est toujours un réel plaisir de la rééntendre à la radio,  et enfin le mythique The Two of Us (que je
déteste entendre sur cette pub à la noix) et qui retrouve ses lettres de noblesse quand elle passe par ta voix. Je me suis laissée suprendre par les cris du public au début, un bref saut dans le
temps en 2009 au Café de la danse, que je ne suis pas prête d'oublier ....


 

MuLes 22/06/2013 11:57



Souvenirs souvenirs!!!


Le A cappella du matin est tout simplement jouissif!!! ;-)



astrid 19/06/2013 21:24


Ca faisait longtemps que je n'avais pas écrit sur le mur du blog. Mmmmm. Mais là, il le fallait. Je suis contente qu'on ait eu les mêmes réactions et réflexes à l'écoute. Une interview rondement
menée, on sent qu'il était comme à la maisson, sa joie se perçoit dans le micro quand il parle, quand il explique enfin tous ses projets, comme si il a attendu un temps infini en lui pour pouvoir
les sortir. En l'écoutant, je regrette dèjà de ne pas y être en Avignon, non seulement pour la ville, mythique en cette periode de Festival, mais aussi pour l'atmosphère qui doit s'y dégager et
le voir défendre son bout de gras comme un chaland par concert interposé ca devrait être quelque chose. Pareil pour les concerts, on s'accroche c'est sur mais on a finalement raison d'avoir
patienté, avec comme point d'orgue tous ses concerts où on s'est demandé comment y allé, le désir de cet album n'en est que plus fort. Alors Benjamin (entre nous, je ne suis jamais faché, meme si
j'ai pu le paraitre, ou alors uniquement parce que le temps m'a semblé long, ta volonté de préserver tes créations aussi mais à juste titre, même si j'aurais voulu que le monde entier puisse les
découvrir tellement t'as du talent, je ferme la parenthèse), 2013 devrait être l'année Siksou qu'on a tous attendu, déjà dorée par Cannes, je rêve carrément à du platine pour ta galette quand
elle sortira, et du million pour la théorie des garcons sur Ulule...Oui, Benjamin va falloir que tu t'habitues à ce qu'on aime tes compos, ta gouaille, tes goûts musicaux (purée du Jazz et du
blues tout ce que j'aime) ton visage sur grand écran, parce que tu respire le talent. Et puis je vais m'arrêter là parce que sinon tu vas prendre les chevilles. Promets moi Mules de sortir la
coupette de champagne le jour ou cet album sortira (parce que l'air de rien, concert après concert, on en connait déja un peu le contenu) et qu'on se fasse une écoute religieuse comme à la messe
pour déguster chaque note, chaque arrangement, chaque mélodie. Bon, je m'en vais retourner vaquer à mes occupations après cette interview qui fait du bien, et qui n'augure que du bon, que dis-je
que le meilleur à venir.

MuLes 22/06/2013 11:56



Coupette de quelque chose entre les mains, écoute religieuse pour sûr et démonstration d'acrobaties accompagneront la sortie de cet album et son arrivage chez moi, ça  je puis te l'assurer,
chère Astrid! :-)