Très content... car il (Benjamin) est assez avare de ses prestations

Publié le par MuLes

Une nouvelle interview intéressante à lire jusqu'au bout notamment pour ce que DD dit de Benjamin Siksou.

 

"MUSIQUES
André Manoukian : « J’avais envie de standards du jazz, mais revisités par des gens de la pop »

 

manoukianLe juré de la Nouvelle Star a d’abord été le compositeur des tubes de Liane Foly. Toujours à la recherche de muses, il a choisi pour son album «  So in Love » la fine fleur des voix pour interpréter la fine fleur des standards de jazz.

PAR VIRGINIE CARTON
vcarton@lavoixdunord.fr PHOTO FRANÇOIS MARQUET


Quel rôle avez-vous eu dans cet album de reprises chantées par Anaïs, Emily Loiseau, Tété, Loane, China Moses, Benjamin Siksou, Camelia Jordana ?
« J’avais envie de jouer mes chansons préférées, d’orchestrer tout ça, d’être au piano et de réunir tout ce monde. De partir sur ce beau bateau de standards mais revisités par des gens de la pop. C’était ça l’idée. Revisiter mes compositeurs préférés, qui m’ont toujours inspiré : Cole Porter, Bacharach, Chet Baker… Et qui ont la même problématique que moi, et je m’en suis aperçu plus tard, c’est qu’ils tombaient amoureux des voix, parce que sinon on ne peut pas bosser ».


 

Le jazz exige des voix exceptionnelles. A-t-il été facile de trouver ces voix-là ?
« Non, parce que je voulais des voix qui avaient de la personnalité, qui me parlaient beaucoup. Et les voix que j’ai choisies sont des voix qui ont marqué leur temps en amenant des choses complètement nouvelles : Anaïs, Emily Loizeau avec sa voix cassée et Cocoon avec son folk, minimaliste, juste formidable, Tété, que je connais, que j’adore, avec qui je travaille sur une émission de télé, et qui s’est pris au jeu… L’idée c’était qu’ils m’amènent leur univers, qu’ils viennent avec leur valise, pour recréer, parce que le propre d’un standard, c’est d’être recréé en permanence… ».

 


 

Le thème de la muse suit votre carrière. Il y a eu Liane Foly, puis Malia… Vous en cherchez toujours ?
« Oui, alors justement, j’ai voulu faire une pause. J’ai sorti un album instrumental il y a deux ans. Ça m’a fait du bien, comme une thérapie.
J’ai cherché dans la musique de mes ancêtres pour m’inspirer, au piano, et avec cette formule-là, je tourne dans toute la France, je fais des concerts en quartet ».

 


Y a-t-il un morceau dans votre album dont vous êtes plus fier ?
« Le “So In Love” je le trouve tendu, j’aime bien tout ce qui se passe là-dedans, mais j’aime aussi beaucoup “Cheek To Cheek” d’
Anaïs, c’est sa version à elle, c’est elle qui a pensé faire tout un rock-à-Billy. J’aime beaucoup aussi “Everytime Time We Say Goodbye” chantée par Loane, qui est pour moi l’une des plus belles chansons d’amour ».


On est aussi très content de retrouver sur cet album Benjamin Siksou, un de vos « bébés » de la Nouvelle Star…

« Oui, il a fait un film. Il est en train de composer son album, mais pendant 6 à 8 mois il était totalement investi dans un film dont il a le premier rôle et qui va sortir en septembre prochain. C’est une comédie musicale, une jolie histoire de Juliette et Roméo au XXIe siècle, dans lequel il chante et danse. Il est plus que content, il s’est remis à son album mais veut prendre le temps, tout maîtriser tranquille. Donc j’étais très content quand il a accepté de venir dans mon projet car il est assez avare de ses prestations. J’étais ravi qu’il accepte ». •

« So In Love », Blue Note, 16  E, environ. "

 

 

Source : http://www.lavoixdunord.fr/journal/VDN/2010/04/17/KALEIDO/ART2353422.phtml

 

 

Et une petite critique mi-figue mi-raisin de l'album So in Love sur L'Est Républicain :

http://www.estrepublicain.fr/fr/l-est-et-vous/info/3004372-L-EST-ET-VOUS-Lire-ecouter-voir-Jazz-Le-jure-de-La-Nouvelle-Star-invite-la-jeune-classe-pop.-Inegal-Dede-finition-de-l-amour

 

 

Commenter cet article