La déferlante Benjamin, Toi, Moi, Les autres dans les médias

Publié le par MuLes

Mercredi, c'est ciné! Et aujourd'hui, un jour un peu particulier dans la vie des Siksouphiles, c'est la sortie deToi, Moi, les autres d'Audrey Estrougo avec Leïla Bekhti, Cécile Cassel et Benjamin Siksou qui y tient là son premier grand rôle.

Les médias, Web, télé, papier et radios ont passé tout ça à la moulinette pour en ressortir un déluge d'articles, de reportages et de critiques...

 

 

Un petit reportage dans le Journal télé de M6 de mardi, visible sur M6-replay (Merci Vanessa)

Reportage à 12'10"

Le lien vers la vidéo : http://www.m6replay.fr/#/info/le-1245/23572 

 

 

"Rien n’est impossible tant qu’on a l’amour

le 23/02/2011 à 00:00« Toi, moi et les autres » : Leïla Bekhti. DR

« Toi, moi et les autres » : Leïla Bekhti. DR

55667538706b316b37345941426e6a7a?

Gab a une vie rangée : une fiancée, un mariage en préparation, une famille aisée. Leïla ne s’autorise pas à vivre la sienne : des études de droit, un petit frère turbulent, une maman partie trop tôt… Lorsque Gab renverse le petit frère de Leïla, c’est le choc des mondes et le début d’une grande histoire d’amour qui va se heurter violemment à la réalité. Tina, la confidente de Leïla, est sans papiers et est arrêtée. Alors que le monde de Leïla s’effondre, Gab est prêt à tout pour elle, même à s’opposer à son père, préfet de police. La cinéaste s’est fixée comme objectif principal de dépasser le moule qui était celui de la comédie musicale, tout en respectant ce dernier. En utilisant les codes du genre, elle a apporté sa touche personnelle en abordant des thèmes précis comme par exemple celui des sans-papiers…"

Source : http://www.lalsace.fr/loisirs/2011/02/23/rien-n-est-impossible-tant-qu-on-a-l-amour

 

 

"Toi, moi et les autres" : une comédie musicale parisienne

Menée tambour battant par Leila Bekhti, Benjamin Siksou et Cécile Cassel, la comédie musicale "Toi, moi et les autres" met les rues de Paris en musique, et mêle habilement fantaisie et conscience sociale. Sa réalisatrice Audrey Estrougo nous en dit un peu plus en vidéo, à l’occasion de la sortie du film en salle. ..."

La suite : http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=1&document_type_id=2&document_id=96971&portlet_id=24329

  

 

"Leïla Bekhti timide pour les scènes de baisers

Leïla Bekhti joue la comédie, pousse la chansonnette et maintenant elle danse ! La pétillante comédienne est l'une des valeurs montantes du cinéma français. Cette année elle n'a jamais autant brillé ! Nommée aux César pour son rôle dans 'Tout ce qui brille', elle est également à l'affiche d'une comédie musicale 'Toi, moi, les autres', réalisée par Audrey Estrougo, qui sort demain mercredi 23 février en salles. ..."

La suite : http://people.voila.fr/people/actu-stars/tv-cine-musique/leila-bekhti-timide-pour-les-scenes-de-baisers-people_4522.html

 

 

Une interview de Leïla Bekhti (avec des références sympathiques à Benjamin) par les lectrices de Studio Ciné Live :

"Leïla Bekhti: "J'ai le sentiment de vivre plein de vies en une"

Par Xavier Leherpeur

Un succès (Tout ce qui brille), une nomination aux César, une comédie musicale (Toi, moi, les autres) et deux films en boîte (Itinéraire bis et La source des femmes)... L'année 2011 s'annonce riche pour Leïla Bekhti. Elle a accepté de rencontrer les lectrices de Studio Ciné Live pour un moment plein de complicité féminine.

 

Amina : Qu'est-ce qui vous a donné envie de participer à Toi, moi, les autres ?

Leïla Bekhti : Cela va paraître paradoxal, mais je ne sais ni chanter ni danser. Du coup, lorsque Audrey [Estrougo, la réalisatrice, NDLR] m'a proposé le film, je me suis dit : "Mais elle est sérieuse ?" Il faut vous dire que quand je chante chez moi, tout le monde me supplie d'arrêter (rires).Je crois, au fond, que c'est la peur qui m'a vraiment excitée. Ce n'est pas tous les jours que l'on se retrouve en sari dans le Xe arrondissement en train de chanter "Si Dieu n'existait pas". Mais plus le temps avançait, plus je me demandais dans quoi je m'étais embarquée. ..."

La suite :   http://www.lexpress.fr/culture/cinema/leila-bekhti-j-ai-le-sentiment-de-vivre-plein-de-vies-en-une_964579.html

 

Une interview de Leïla et Benjamin pour les Cinévores :

http://www.lescinevores.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1327:interview-leila-benjamin-et-les-autres-&catid=43:interviews&Itemid=54

 

 

Un compte-rendu de l'avant-première de Rosny-sous-bois :

"Toi, moi, mais surtout Leïla !

Mercredi 23 février 2011 | Posté par Imane Youssfi

L’actrice Leïla Bekhti a réuni tous les suffrages lors de la projection en avant-première, à Rosny-sous-Bois, de « Toi, moi et les autres », une comédie chantée de la réalisatrice Audrey Estrougo.

Leïla Bekhti, une actrice qui se mérite. Plus d’une heure d’attente debout avant d’entrer dans la salle de cinéma de l’UGC de Rosny-sous-Bois. Une fois à l’intérieur, une demi-heure encore à patienter avant la projection de « Toi, moi et les autres » – « un petit problème qu’on espère régler », explique l’animateur de la salle au micro. Les spectateurs réclament la fameuse Leila pendant que la musique du film tourne en boucle. Le public est plutôt jeune même pour cette avant-première qui a eu lieu mercredi 16 février. ..."

La suite : http://yahoo.bondyblog.fr/201102231600/toi-moi-mais-surtout-leila/

  


 

Beaucoup de critiques, beaucoup sont assez négatives et assez sévères. La plupart avoue que les acteurs s'en sortent très bien, y compris Benjamin Siksou. Les numéros musicaux et la chorégraphie sont des points positifs qui reviennent souvent. Faîtes-vous votre propre idée en allant le voir...(Je souhaite être objective alors je mets tous les liens mais je ne "copie" presque uniquement ce qui est positif ! ;-))

 

181727 196325740394904 150145641679581 660991 1003597 n

182455_196325783728233_150145641679581_660993_975642_n.jpg

183367_196325767061568_150145641679581_660992_514750_n.jpg

 

Source :  http://www.facebook.com/#!/ToiMoiLesAutres

 

  

 Auféminin.com :

"News cinema : Benjamin Siksou plante Cécile Cassel pour Leïla Bekhti

 ©Mars distribution - Benjamin Siksou plante Cécile Cassel pour Leïla BekhtiQuand une ex-Nouvelle Star et la coqueluche du moment tombent amoureux au cinéma, ça donne Toi, moi, les autres..., une comédie musicale moderne.       

> Le pitch ?


Gab, beau gosse de riche fiancé à une petite bourge, a le coup de foudre pour Leïla, qui ne fait pas partie du même monde. Etudiante en droit, la jeune femme a d’autres priorités que l’amour, notamment élever son petit frère et gérer les problèmes d’une amie sans papier.

  
©Mars distribution
   
> Ce qui nous a marqué :  
 
La jolie reprise de La bonne étoile de M, ritournelle amoureuse chantée par Leila Bekhti et Benjamin Siksou sur un toit de Paris. De Pour un flirt de Michel Delpech à Tout le monde il est beau de Zazie, les numéros musicaux sont malins et s’intègrent habilement à l’histoire. Une mention spéciale à Cécile Cassel, la demi-soeur de Vincent qui a hérité des gênes vocaux et de la grâce de son papa, Jean-Pierre Cassel.
 

> Zoom sur…

Benjamin Siksou. Si c’est la première fois que le finaliste de Nouvelle star 2008 porte un film sur ses épaules, il avait déjà participé à Largo Winch, 15 ans et demi et La vie au Ranch. Il entend poursuivre dans cette voie mais a une priorité en 2011 : peaufiner et enfin sortir son album solo jazzy-blues ! [...]
  
  

> On y va si :



On fait partie des nombreux fans de Leïla Bekhti depuis Tout ce qui brille. Nomination aux Césars, Une des magazines, projets à la pelle (elle jouera la femme de Guillaume Canet dans Une vie meilleure), l’acolyte de Géraldine Nakache n’en finit plus de rayonner !



> A voir avec :

Un ado car ce film est d’abord fait pour eux. Un peu naïf et gnangnan malgré la volonté d’aborder des sujets de société (les sans-papiers), cette love story musicale est plus proche du spectacle Romeo et Juliette que de West side story !

 

> La note de la rédac : 7/10

 

Toi, moi, les autres... D’Audrey Estrougo avec Leïla Bekhti, Benjamin Siksou, Cécile Cassel... 1h30

 

M.L.

 

Source : http://www.aufeminin.com/sortir/critique-toi-moi-les-autres-n68768.html

 

 

L'essentiel :

"Un amour qui dérange

Pétillante dans «Tout ce qui brille», Leïla Bekhti pousse encore la chansonnette dans «Toi, moi et les autres». Un vrai défi pour la jeune actrice.

Le film ne prétend pas révolutionner le genre. De Claude François à Balavoine en passant par Zazie, M, Joe Dassin et Téléphone, de nombreux standards de la chanson française y sont repris. Quelques sujets de société, comme l'immigration clandestine, tiennent une place au sein de l'histoire. Mais les thèmes principaux restent l'amour et les bons sentiments.

«Toi, moi et les autres» est une sorte de «Roméo et Juliette» version comédie musicale. Gabriel (Benjamin Siksou) est un jeune nanti du XVIe arrondissement de Paris. Le jour où il renverse le frère de Leïla (Leïla Bekhti), sa vie bascule. L'attirance qu'il éprouve pour cette fille si différente de lui va le pousser à tout remettre en cause. Notamment son mariage prévu avec Alexandra (Cécile Cassel).

Le scénario peut paraître bourré de facilités, mais cette comédie possède un côté sympathique. L'occasion de découvrir le chanteur Benjamin Siksou dans un premier grand rôle, après son interprétation de Largo Winch jeune."

http://www.lessentiel.lu/fr/sortir/cinema/story/Un-amour-qui-deerange-16236245

 

 

LeParisien :

"Toi, moi, les autres» : enchanteur **
A.G. | Publié le 23.02.2011, 07h00
On ne boude pas son plaisir à suivre l’histoire d’amour de Gabriel et Leïla, clin d’œil à Roméo et Juliette.

On ne boude pas son plaisir à suivre l’histoire d’amour de Gabriel et Leïla, clin d’œil à Roméo et Juliette.
| © Mars Distribution 

Après « Regarde-moi », son premier long-métrage où elle abordait la vie en banlieue vue du côté des filles, Audrey Estrougo change radicalement de genre avec cette comédie musicale. Elle y raconte l’histoire de Gabriel, jeune homme issu d’une famille aisée qui, alors qu’il s’apprête à se marier, rencontre par hasard Leïla, coincée entre des études de droit, un petit frère turbulent, une maman partie trop tôt.
Tina, sa plus proche confidente, est sans papiers… Si le scénario est un peu cousu de fil blanc, on ne boude pas son plaisir à suivre — en fredonnant les chansons du film — l’histoire d’amour de Gabriel et Leïla, clin d’œil à Roméo et Juliette. La bande-son de ce « musical » à la française est formidable avec des morceaux de Michel Delpech, M et Téléphone notamment."

* Un peu ** Beaucoup *** Passionnément °Pas du tout

Source : http://www.leparisien.fr/cinema/critiques-cinema/toi-moi-les-autres-enchanteur-23-02-2011-1327619.php

 

 

Purepeople :

"Toi, moi, les autres est une comédie musicale modeste qui propose toutefois des tableaux de danse joyeux. Si l'on est client de ce type de film coloré et plein de bons sentiments, on peut se laisser emporter par la valse de chansons populaires et de chorégraphies. Les jeunes trois acteurs Leïla, Benjamin (ancien de Nouvelle Star) et Cécile débordent aussi de charme."
 

Source : http://www.purepeople.com/article/le-casting-cine-de-la-semaine-leila-bekthi-james-franco-et-jeff-bridges_a74592/1

"Pour les besoins de la trame de cette comédie musicale et de sa bande originale, le trio signe un bouquet de covers totalement éclectique, encadrées par les instrumentaux signés Baptiste Charvet (qui a notamment collaboré dans le passé avec Grand Corps Malade). Tandis que Cécile Cassel se la joue Cloclo avec une reprise de J'attendrai, Benjamin Siksou et Leïla Bekhti partagent un certain nombre de duos sympathiques : Et si tu n'existais pas (dans la mouvance de la Dassin-mania), Quand on n'a que l'amour de Brel, ou encore une relecture pétillante de La Bonne Etoile de M. On se réjouit de la version de Pour un flirt (Michel Delpech) par Benjamin Siksou, on s'interroge sur celle de Tout le monde (Zazie) par Gladys Gambie, on s'étonne de celle, veloutée, d'Un autre monde (Téléphone) par Marie-Sohna Condé et Sandra Nkaké..."

extrait de cet article : http://www.purepeople.com/article/leila-bekhti-et-benjamin-siksou-s-aiment-en-reprenant-m-delpech-et-dassin_a74559/1

 

 

 

J'adorelespotins :

"Comme chaque année le cinéma français nous réserve de bonnes surprises et plutôt que de se tourner vers les grosses productions il est parfois bon pour le moral d’aller voir des petits films qui font du bien ! Et c’est le cas du film « Toi, Moi, les autres » qui sort aujourd’hui dans les salles obscures ;) Il s’agit d’une comédie musical dans laquelle vous retrouverez Benjamin Siksou, Leïla Bekhti, Cécile Cassel, Chantal Lauby… Si l’histoire est un peu tirée par les cheveux, les dialogues, les acteurs, les chansons et les chorégraphies cartonnent ;)
Voilà du un joli film sans violence qui fait du bien au moral et à la vie :


PS 1 : Chantal Lauby est juste énorme dans ce film ;)"
 

Source : http://www.jadorelespotins.com/201102/benjamin-siksou-et-leila-bekhti-subliment-le-film-%c2%ab-toi-moi-les-autres-%c2%bb/18845/

 

 

L'express.fr :

"Toi, moi, les autres... musical et touchant

Par Julien Welter, publié le 22/02/2011 à 20:00

Une love-story à laquelle il manque un peu de recul. 

Après le drame Regarde-moi (2007), Audrey Estrougo change de disque et aborde la love story musicale, celle que vivent un grand bourgeois et une pauvre étudiante en droit. A savoir, Gabriel (Benjamin Siksou, de la Nouvelle Star) et Leïla (Bekhti, toujours aussi brillante), qui vont clamer leur amour sur des airs de Michel Delpech (Pour un flirt avec toi, massacré), M (La Bonne Etoile, magnifique) ou Téléphone (Un autre monde, en trop). Si la réalisatrice reprend le principe de la série Glee, elle l'adapte en mode binaire de la France d'en bas et de celle d'en haut, poussant le bouchon jusqu'à évoquer les sans-papiers. Et, malgré le manque de justesse dans certains numéros musicaux, cette absence de cynisme finit par être aussi touchante qu'une chanson d'amour. N'était-ce pas là le but?"

Source : http://www.lexpress.fr/culture/cinema/toi-moi-les-autres-musical-et-touchant_965008.html

 

 

Mademoizelle :

"Toi, moi, les autres, de Audrey Estrougo

Pondu dans la joie et l'allégresse par Pauline C. le 23 février 2011

C’est l’histoire d’un mec riche qui tombe amoureux d’une fille pauvre. Oui on a vu ça des dizaines de milliers de fois, le plus souvent avec un pot de Cookie Dough, une copine, une multitude de vernis à ongles et une furieuse envie de crier très fort que Paul est un connard et que de toutes façons il ne nous méritait pas.

Je vous avouerai que je suis allée le voir parce que j’avais aperçu Benjamin Siksou se trémousser dans la bande annonce et que je me suis dit que c’était quelque chose à ne surtout pas rater. Parce que si j’étais convaincue par ses talents musicaux (mais si la Nouvelle Star, la seule année où ça a été à peu près intéressant !), je restais indécise quant à sa capacité à porter un film sur ses épaules, et carrément perplexe de le voir esquisser ces quelques pas de danse. Bah quoi, on peut pas tout avoir hein.

Du coup c’est pleine d’espoir, prête à me faire surprendre que je me suis affalée glamoureusement dans l’un des fauteuils rouge cerise de ma salle de ciné préférée. Et bien je me suis fait surprendre. C’était une petite surprise. Pas genre « Hey, Johnny Depp, que fais-tu sur mon perron ? ». Plutôt du style « Tiens, Paris Hilton a changé de mec ? » Alors oui, Benjamin Siksou reste un peu maladroit, mais sa prestation est largement compensée par celle de Leïla Bekhti, pétillante, sûre d’elle et toute pleine de vie. Et puis le film est une surprise en lui-même, c’est une comédie… musicale ! Quoi de mieux pour exprimer ses sentiments que de reprendre quelques classiques de la chanson française ? Bon, n’essayez pas en pleine rue, vous, vous aurez l’air con. Et puis entre nous c’est pas sûr que vous vous rappeliez des paroles du troisième couplet de « Pour un flirt ». Au début ça fait un peu bizarre, on se pose des questions, on s’inquiète, on se demande si tout va bien, si tout ça n’est pas que dans notre tête, mais finalement on s’y fait.

Toi, moi, les autres, de Audrey Estrougo toi moi les autres

Forcément la fille pauvre est tombée amoureuse du mec riche, même s’il est riche et qu’il va se marier. Elle a d’autres problèmes en tête que ces noces de riches d’ailleurs, entre ses études de droit et ses potes sans-papier. Et puis elle doit trouver le temps aussi de gazouiller. Heureusement pour nous, Leïla Bekhti pousse mieux la chansonnette que son compère ne fait de pirouettes (notez la rime) et si les chansons, malgré la diversité des styles et des auteurs, sont un peu monotones, on apprécie les chorégraphies colorées sur les pavés gris de Paris.

Source : http://www.madmoizelle.com/toi-moi-les-autres-31233

 

 

 

LeFigaro :

"TOI, MOI, LES AUTRES
La mélodie du cœur

Par laurence haloche
21/02/2011 | Mise à jour : 10:56

COMÉDIE MUSICALE, d'Audrey Estrougo, avec Leïla Bekhti, Benjamin Siksou et Cécile Cassel.

BIEN

Les Roméos modernes ont toujours le palpitant qui s'emballe à contre-courant, mais avoir des trémolos dans la voix et les jarrets coupés ne les empêche ni de chanter ni de danser. Pour un flirt avec Leïla, Gabriel ferait n'importe quoi. Chez cette brunette à l'opposé de ce qu'il connaît, tout l'attire... Il se sent lui-même. Mais la vie n'est pas une chanson douce. Le jeune étudiant du XVIe doit se marier à une poule de son sérail. Deux femmes, deux mondes, deux avenirs ? Sur le refrain shakespearien du « tout les sépare », Audrey Estrougo a imaginé un conte musical et social qui mêle valse des sentiments et marche chaotique d'une société, où les confrontations à la West Side Story opposent désormais police et sans-papiers. Si la jeune réalisatrice peine à s'affranchir d'un certain manichéisme, le choix contrasté et astucieux des chansons, l'énergie des acteurs - tous formidables, notamment Cécile Cassel -, la sincérité et l'émotion rendent ce film aussi vivifiant que sympathique. Avec Toi+Moi, le chanteur Grégoire a connu un formidable succès... Avec ce titre porte-bonheur, le film devrait faire d'autres heureux.

En salles le 23 février."

Source : http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/02/19/01006-20110219ARTFIG00576-toi-moi-les-autres-la-melodie-du-cur.php

 

 

Fluctuat.net - Les petits papiers : (extrait)

"...Toi, moi, les autres, c'est un peu Roméo et Juliette dans la France d'Hortefeux. Ici, comme chez Alain Resnais ou François Ozon, on connaît les chansons, réarrangées pour l'occasion et reprises par les acteurs du film avec plus ou moins de bonheur. Le plus souvent, surtout dans la première moitié du film, ça fonctionne très bien : Estrougo parvient alors à instaurer un crescendo intéressant, débutant souvent ses scènes de musical par un a cappella, entrecoupé d'une ou deux lignes de dialogue, pour finir la séquence sur une chorégraphie hip hop, Bollywood ou classique. Les scènes de danse sont dans l'ensemble fluides et inventives, comme la spectaculaire séquence de contrôle d'identité sur un rythme de human beatbox, et la danse endiablée dans un petit salon de coiffure afro du 18e arrondissement. ..."

Source : http://cinema.fluctuat.net/films/toi-moi-les-autres/12372-chronique-Les-petits-papiers.html

 

 

Evene.fr :

La note evene : 3/5La note evene : 3/5  le 22 Février 2011 par Adrien Sene

"Préparez-vos mouchoirs : un jeune homme de bonne famille (Benjamin Siksou de la Nouvelle Star) tombe sous le charme d’une jeune fille issue d’un milieu moins aisé (Leïla Bekhti de ‘Tout ce qui brille’). Il est fils de préfet et sur le point de se marier. Elle est d’origine maghrébine et suit des études de droit. Sur des airs populaires comme ‘Pour un flirt avec toi’ (Michel Delpech) ou ‘Un autre mond’e (Téléphone), ils vont néanmoins faire fi de leurs différences - et aider une copine sans-papier par la même occasion. Snif.
Après le drame réaliste ‘Regarde-moi’, Audrey Estrougo bascule dans un tout autre genre avec cet improbable loukoum à mi-chemin entre ‘La Belle et le clochard’ (1955) et la série musicale ‘Glee’ (Orange Ciné Série). On pourrait se moquer des poncifs romantiques et du manichéisme démagogique mais, contre toute attente, ‘Toi, moi, les autres’ s’avère touchant,. L’absence de cynisme et l’énergie dont la réalisatrice fait preuve dans sa mise en scène l’emportent sur le manque de justesse (de certaines chansons) et le mauvais goût (le problème de l’immigration clandestine, de trop). Galvanisée à l’idée de s’attaquer à la comédie musicale (un genre moribond dans le cinéma français), Estrougo réussit même de très jolies scènes. Comme celle où, perchés sur les toits de Paris, les deux tourtereaux chantent ‘La Belle étoile’ de M. Sommet de nunucherie et jolie love-story, ‘Toi, moi, les autres’ est à réserver aux amateurs du sucrerie. Les diabétiques feraient mieux de passer leur chemin."

Source : http://www.evene.fr/cinema/films/toi-moi-les-autres-35679.php

 

 

NordEclair :

« Toi, moi, les autres » et la musique

Leïla Bekhti, flamboyante Juliette des temps modernes, apporte au film toute son énergie face à Benjamin Siksou. Leïla Bekhti, flamboyante Juliette des temps modernes, apporte au film toute son énergie face à Benjamin Siksou.
 
les lecteurs
  • Note actuelle 2.50/4
Un pari malheureusement pas tout à fait remporté...
FADETTE DROUARD 55667538706b316b37345941426e6a7a?


Si Roméo et Juliette vivaient aujourd'hui, où les trouverait-on ? La plupart des interrogés courent à la conclusion religieuse.
Audrey Estrougo, elle, cherche du côté des classes sociales. Et y ajoute une pincée de musique.
Son Roméo ? Gab. Jeune homme de bonne famille, fils de préfet, fiancé. Sa vie ? Jouer. Flamber. Tenter de s'endormir à coup de fêtes. Un rien perdu, un rien beau gosse.
Sa Juliette ? Leïla. Des études de droit qu'elle ne parvient pas à suivre, devant s'occuper de sa famille, laissée par une maman partie trop tôt.
La rencontre. Un peu violente. Gab renverse le petit frère de Leïla qui ne lui fait aucun cadeau. Tant mieux, voilà longtemps qu'on ne l'avait pas forcé à se réveiller. Mais loin de pouvoir vivre tranquillement cette histoire d'amour dans leur bulle, la réalité va venir frapper à leur porte lorsque Tina, confidente de Leïla, se retrouve en centre de rétention. Après le plutôt réussi Regarde-moi, Audrey Estrougo s'essaye donc à la comédie musicale. Celle qui reprend des airs de variété pour faire parler ses personnages (là aussi le bât blesse, les paroles étant souvent à la limite du risible). Un pari risqué, qui a du mal à passer le cap de l'écran, malgré l'enthousiasme de ses acteurs, Leïla Bekhti et Benjamin Siksou. Sans compter un scénario qui part un peu dans tous les sens, perdant son spectateur. Dommage."

Source : http://www.nordeclair.fr/Loisirs/Cinema/2011/02/23/toi-moi-les-autres-et-la-musique.shtml

 



Les critiques "Presse" et "Spectateurs" divergent ENORMEMENT sur le site Allociné :

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=131257.html#Séquence_1



D'autres :

Toutelaculture.com ; Première ; Studio Ciné LiveTélérama ; Ouest-France  ; 20minutes  ; Lemonde ; Libération

 

Publié dans Revue de Presse

Commenter cet article

Phil Siné 04/03/2011 16:29



je me permets de compléter cette revue de presse très complète avec ma propre critique (très positive) sur le film : http://cinematheque.over-blog.net/article-critique-toi-moi-les-autres-d-audrey-estrougo-68455263.html


je ne connaissais pas du tout benjamin siksou jusque là, mais me voilà conquis ! :)



MuLes 05/03/2011 11:48



Complète, complète ! ;-)


Merci à toi pour cette participation ! J'avais vu ta critique assez positive hier et je la trouve bien argumentée... (mais pas trop le temps d'éditer)


Ton blog cinéphile me semble intéressant. Ici, on parle Siksou bien sûr, musique et aussi cinéma. J'ai personnellement émis quelques articles très positifs sur des films vus qui n'avaient
pas un rapport direct avec Benjamin mais plutôt avec la musique : Sound of noise dernièrement et Good Morning England il y a deux ans.


A bientôt sur nos blogs !



Ol 24/02/2011 01:24



Super revue de presse merci et merci pour la confirmation du Duc des Lombards !


Ce film (vu déjà 2 fois) est vraiment formidable


PS/LOL : L'objectivité ça n'a jamais existé et ça n'existe pas alors arrête de te torturer... ce blog est un super blog et n'a pas vraiment vocation à devenir le Journal Officiel



MuLes 24/02/2011 22:28



J'aime l'objectivité, même si elle te paraît utopique.


Quand les opinions viennent d'un seul sujet, on doit parler de subjectivité. Mais lorsqu'on rassemble différents "sujets" autour de l'objet de leur attention, ne peut-pas parler
parler d'objectivité? Même s'il faut l'avouer, elle est faussée ici, puisqu'un seul sujet (en l'occurence moi) a réuni l'avis de différents sujets sur un seul objet : Toi, moi, les
autres...  (Vous suivez le sujet???)