J'ai vu "La vie au ranch" by Lauralou

Publié le par Milega

Lorsque j’ai reçu le mail me disant que Sophie Letourneur, réalisatrice, cherchait des figurantes pour une scène de concert pour son premier long métrage, j’ai foncé. D’autant plus que le concert serait assuré par Benjamin Siksou ! Une fois la soirée de tournage terminée, j’avais déjà hâte de voir le résultat, je me demandais ce que ça allait donné au final, et bien sur s‘il on allait me voir. Mais je devais me montrer patiente, car le tournage ne faisait que démarrer.


Les mois passaient mais les infos ne filtraient pas, aucune nouvelle de l’avancée du tournage. Puis soudain, une date de diffusion parue, puis des teaser faisaient surface. Et là je dois bien le dire, je me suis dit « mais c’est quoi ce film? ». Les teasers, au delà de me surprendre m’ont fait m’interroger. Je connaissais le sujet du film donc pas de surprise de ce côté là, mais les dialogues, là, je restais perplexe. Et pour cause, Sophie Letourneur a fait le choix d’opter pour un ton libre reflétant à merveille le langage de la jeunesse actuelle, mais au premier abord, c’est plutôt déroutant.

Une date de sortie annoncée mais aucun film sur nos écrans, j’en finis par me demander s’il va sortir un jour. C’est totalement par hasard que je tombe sur sa participation au festival Paris Cinéma, qui le diffusera en avant première, sa sortie étant repoussée à octobre  2010  ! C’est donc toute joyeuse que je me rend au MK2 Bibliothèque ce dimanche 11 juillet pour assister à la première vraie projection public du film. Grande surprise, le public est au rendez vous et la salle presque complète. Après une présentation du festival, Sophie Letourneur est appelé sur scène. Toute émue, elle remercie amis et collègues de leur participation au film et appelle les comédiens à venir la rejoindre. Mahault, Benjamin, Sarah-Jane et les autres arrivent. Après une brève présentation des acteurs et une série de remerciements, l’équipe s’en va, les lumières s’éteignent et le film démarre.

RANCH000_090210.jpg

Dès les premières minutes, on sent que le film est très personnel, par les plans filmé un peu « à l’arrache » parfois, par le ton très libre des actrices et par la fraîcheur de ces actrices. On les sens naturelles, elles s’amusent et ne semblent pas jouer, mais interpréter leurs propres vies. Et c’est justement sur ce point que le film est intéressant. En effet, on a davantage la sensation de regarder un documentaire (bien filmé) sur la vie étudiante des vingtenaires qu’un film avec une véritable trame. Pas d’histoire, pas de sujet principal pour ce film mais des histoires et des sujets divers. Ces histoires qui font la vie d’un étudiant de 20 ans et les différents sujets que cela couvre (l‘amour, l‘amitié, les fêtes, la musique, la vie en communauté, les études...). Et cela donne parfois naissance à des situations très cocasses, très drôles, parfois clichées mais bien vues pour autant.

Mon seul bémol sur le film, je dirais que c’est son final. Pas sa fin, car justement le film n’en a pas. Il se termine dans un éclat de rire entre deux des actrices sans que l’on comprenne réellement pourquoi. Comme si l’on devait nous même choisir l’interprétation qui nous plait. Ou comme se termine un documentaire, avec un final, mais pas une fin. Mais il est important de signaler qu’en plein milieu de la projection, le film s’est arrêté, en effet à cause de la chaleur, les bobines ont quelque peu souffert. Détail qui pourrait paraître insignifiant, mais qui a son importance car la pause ayant bien duré une quinzaine de minutes, une fois le projection relancée, je n’étais plus vraiment dans le film, et j’ai eu du mal à me remettre dans l’ambiance, d’où le fait, peut être, de ma déception finale. Un film à regarder d’une traite donc afin de saisir les enjeux de la vie étudiante et de mieux les comprendre.

Pour ce qui est de Benjamin, on le voit assez peu, il y a la scène avant le concert, puis la scène de concert et quelques apparitions diverses tout au long du film.

Pour ce qui est de moi, j’avoue que c’est plutôt heureuse que je sortie de la salle du MK2, ravie de m’être vue en premier plan sur grand écran dans la scène de concert et d’avoir pu lire mon nom au générique du film.

Sur ce, je vous conseille vivement de foncer voir ce film à sa sortie le13 octobre !!!


Lauralou

(un grand grand merci pour ce compte-rendu très personnel !!!)

Publié dans Film : La vie au ranch

Commenter cet article