Backstage aime Benjamin Siksou dans "La vie d'Adèle"

Publié le par MuLes

 

"Outstanding Film Ensembles of 2013 (Part 2)

Hollywood may be star-driven, but sometimes the best films are a team effort. With that in mind, let’s take a moment to salute 2013’s strongest, unsung ensemble movies, in which groups of exceptional actors came together to create rich worlds populated with three-dimensional characters. Many of these films feature standout individual performances, but they wouldn’t scale the heights they achieve without being complemented by choice supporting turns.

Blue Is the Warmest Color

While much has been made about the controversy surrounding “Blue Is the Warmest Color,” that noise shouldn’t drown out the greatness of the two women at the center of this Cannes-winning romantic stunner: Adèle Exarchopoulos (playing the young, uncertain Adèle) and Léa Seydoux (as the confident, focused artist Emma). But even those accolades ignore the film’s underrated supporting cast, who help flesh out but also complicate Adèle’s personal journey to self-reliance. Salim Kechiouche and Benjamin Siksou in particular are quite touching as young men who, like Adèle, are trying to navigate through the minefield that is adulthood."


Traduction :

Meilleur ensemble d'acteurs d'un film de 2013 ( Partie 2 )

Hollywood peut être focalisé sur ses stars, mais parfois les meilleurs films sont un effort d'équipe. Avec cela à l'esprit, prenons un moment pour saluer, en 2013, les meilleurs ensemble de castings méconnus, dans lequel les groupes d'acteurs exceptionnels se sont réunis pour créer des mondes riches peuplés de personnages en trois dimensions. Beaucoup de ces films présentent des performances individuelles hors du commun, mais ils n'auraient pas atteints de telles hauteurs sans être épaulés par des seconds rôles de choix.

"La vie d'Adèle"

Si beaucoup a été dit au sujet de la controverse entourant "La vie d'Adèle",  le bruit ne doit pas faire oublier la grandeur des deux femmes au centre de cet étonnant duo romantique de Cannes :
Adèle Exarchopoulos (jouant la jeune et incertaine Adèle) et Léa Seydoux (la confiante et focalisée artiste Emma) . Mais même ces distinctions ne tiennent pas compte de l'équipe sous-estimée de seconds rôles du film, qui l'aident à s'étoffer, mais aussi compliquent le parcours personnel d'Adèle jusqu'à l'autonomie. Salim Kechiouche et Benjamin Siksou en particulier sont assez touchants en tant que jeunes hommes qui, comme Adèle, tentent de naviguer à travers le champ de mines qu'est l'âge adulte " .

 

Source : http://www.backstage.com/news/spotlight/outstanding-film-ensembles-2013-part-2/

 

Publié dans Revue de Presse

Commenter cet article