Coup de coeur pour Mansfield.Tya

Publié le par Milega

Après Izia, nouveau coup de coeur pour des françaises, deux nantaises : Mansfield.Tya est leur nom de scène.

(Frédéric Beigbeider enfonce le clou cette semaine en écrivant , toujours dans Voici, voui, voui... :  "Izia a sorti l'album que Amandine Bourgeois aurait dû faire")
(100% d'ac')
(OK j'arrête ! :-))


Peut être que ce nom ne vous dit rien mais peut être aussi avez-vous déjà entendu ce titre ("L'amoureuse"), extrait de leur premier album autoproduit June sorti en octobre 2005 :


Julia Lanoë et Carla Pallone, 31 et 27 ans, se sont rencontrées en 2002, ont sorti un premier EP en 2004,
l'album June en 2005 donc et, en début d'année, sur un label indépendant - Vicious Circle- leur deuxième opus Seules au bout de 23 secondes  : elles vont pas mal tourner à la rentrée avec notamment deux dates à L'Européen en novembre mais aussi sur la plage du Glazart, le 21 août.


copyright : Rico Forhan

Le nom "mansfield" vient de June Mansfield, épouse de l'écrivain américain Henry Miller et amie de la romancière Anaïs Nin :
«C’était une ratée, mais un grand mystère régnait autour d’elle, elle fascinait son entourage. C’est en l’honneur de ce mystère que nous avons choisi ce nom», explique Julia. "tya" n'aurait pas de signification, ce serait juste pour embrouiller les journalistes.

Elles sont trois à écrire les textes, en anglais et en français : Julia (chant/guitare/ukulélé/ piano/basse/batterie), Carla  (chant/violon/piano/harmonium/basse/batterie) ainsi qu'une de leurs amies, Manuela non musicienne. C'est pour elles, une façon de ne pas être que autocentrées et  d'élargir l'horizon des névroses même si elles avouent avoir un peu les mêmes : la mort, la folie, l'aliénation, le temps...

A la question "Au delà de vos névroses, on trouve une violence des mots. Exprime-t-elle une forme de désenchantement ?" Julia répond : C’est drôle, ça fait penser à Mylène Farmer… Cependant, nous n’avons pas mis la plus violente : « Si tu ne sais pas quoi faire, tu n’as qu’à tuer ta mère ». Nous avons toujours préféré les chansons mélancoliques. C’est surtout une manière de se libérer. À la base, nous ne venons pas du monde de la chanson. Nous avons l’impression de dire les mêmes choses que des groupes de rap ou de métal. On ne se sent pas plus désabusées que ça. Clairement, la musique est un exutoire !"


Leurs influences musicales ? Dominique A (période La Fossette), PJ Harvey et le Velvet Underground période Nico
. Encensé par les critiques (des Inrocks, à Libé en passant par Rod Maurice, Télérama, Têtu ou Pop News), je vous invite à découvrir cet album que je me passe en boucle depuis une semaine  :


Découvrez Mansfield Tya!



Toujours aussi peu douée pour mettre des mots sur les émotions que me procurent une musique, j'aime bien cette phrase piochée sur le net pour décrire cet album : "Mansfield Tya navigue entre post-folk et rock minimal, entre spleen et sensualité, entre poésie et hypnose." 


(instrospection : c'est ma trentaine et mes névroses  qui me font aimer cet album ! Dans tous les cas, la voix écorchée de la chanteuse et le violon
m'emmènent loin... peut être aussi aime-je ce côté Sex & The City en pas girly, plus sombre, plus ancré dans le réel, en plus authentique donc.)
(et pis les chansons qui parlent d'histoires d'amour qui finissent mal me font toujours hérisser les poils - ce qui est donc signe que j'aime)
(Sinclair sort de mon corps !)



Par ailleurs,  Carla et Julia ont trouvé un terrain d'entente avec Mansfield.Tya malgré leurs personnalités éloignées mais ressentent  le besoin de s'exprimer librement dans d'autres projets : Carla joue dans des orchestres, fait du baroque et de la musique classique et Julia, la "makina-pute" avec Sexy Sushi :


Myspace Mansfield.Tya
Site officiel Mansfield.Tya
Myspace Sexy Sushi


Publié dans Musique & Découvertes

Commenter cet article

mireille 05/09/2009 21:55

Un ami (meilleur ami ?)m'a fait découvrir Mansfield tya, j'aime beaucoup et je le recommande autour de moi. Frissonnant, émouvant, talentueux enfin génial