La nouvelle scène rock française chante en anglais

Publié le par MuLes

Les jeunes artistes français chantant en anglais se portent bien. Merci pour eux !
Ils ont tout juste 20 ans, ou pour certains pas encore, ils sont français mais ils ont choisi de chanter en anglais. Ils créent l'évènement ces derniers temps en renouvelant le rock, la pop ou la folk française. Ils s'appellent Coming Soon, Emilie Satt, Izia, Stuck in the sound,, Revolver  !


Izïa - Let me alone Live@Pause guitare Albi



Cocoon, Aaron et Syd Matters ont montré la voie. Phoenix, Pony Pony Run Run, Laviolette dans la mouvance Pop-Rock-electro font aussi partie de ces artistes français anglophones. Phoenix est même un des seuls groupes français à être plus connu à l'étranger que dans l'hexagone. La sortie de leur dernier album Wolfgang Amadeus Phoenix qui cartonne en France a remis les pendules à l'heure. Il y a des années déjà Air, Daft Punk et la french touch électro avaient été les premiers à ouvrir la voie et se faire connaître internationalement.

PhoenixLisztomania Live@La Cigale 


Pour des raisons différentes, ils ont préféré la langue de Shakespeare à celle de Molière, certains invoquent une musicalité, d'autres une facilité d'écriture ou d'interprétation. Benjamin Siksou  évoquait la langue anglaise comme celle qui coulait ; et arriver à faire groover la langue française était alors un défi.

Dans une interview, Emilie Satt  avoue que l'anglais était une langue très agréable à chanter et : "Je chante faux en français... Ben le français, t'es un peu à poil quand tu chantes tes textes en français ; il n'y a plus de barrière..." " J'ferais de la chanson...euh comment dire... plus de la variété, p'têt que j'aurais pas choisi l'anglais ! Mais la folk  là aujourd'hui, c'est ce qui me correspond bien." Les petits gars de Revolver réussissent à chanter en harmonie en anglais et trouvent la chose plus difficile en français. (je ne retrouve plus l'interview)

Pour
Yodélice, écrire en anglais est venu naturellement. Dans l'interview croisé de Télérama, Izïa avoue la même facilité : "J'écris en anglais, d'une traite, je ne retravaille pas du tout mes textes. Ils me viennent un peu comme l'écriture automatique. Des mots sortent plus facilement que d'autres, ils surgissent de mon subconscient. Ils transcrivent malgré moi l'état profond dans lequel je me trouve à l'instant T. " Son Jacques Higelin de père reconnaît les qualités de l'anglais et du français : "Izia chante en anglais, une langue très rythmique, qui sonne. Pour arriver à extirper du français une langue qui cogne autant, accroche-toi ! Bien sûr, certains ont réussi : Victor Hugo, par exemple, dont le verbe chante tout seul. Magnifique et rare. "

"Chanteur et guitariste du délicat duo folk clermontois Cocoon, Mark Daumail, 23 ans, n'a pas eu à se poser la question : « Les chansons me sont toujours venues en anglais, j'ai bi­beronné à cette culture musicale. D'ailleurs, la première fois que j'ai écouté du Brel ou du Gainsbourg, j'ai trouvé ça bizarre, carrément laid. J'ai même pensé que c'était un crime de chanter en français. Aujourd'hui, les maisons de disques signent les groupes qui font du folk en anglais. On est bien tombés. »" dixit un autre Télérama en  2008.



YodeliceThe Other side Live@Le Plan



La langue anglaise a envahi les ondes et pourtant les choses n'ont pas toujours été si faciles :
"Pour Virginie Auclair, fondatrice de la société Neiomi et manager d'AaRON, le problème est simple : « Si les labels hésitent encore à faire signer des artistes anglophones, c'est parce qu'ils savent qu'ils n'arriveront pas à les faire passer en radio à cause des quotas de chansons d'expression française. Et donc qu'ils auront beaucoup plus de mal à vendre leurs disques, alors qu'il y a un public et que les critiques suivent. »

"Jean-Patrick Laurent, directeur de la programmation musicale de Oui FM, diffuse aujourd'hui davantage d'artistes français anglophones au détriment des groupes anglo-saxons.
« La qualité de la production française s'est beaucoup améliorée. Et dans le même temps, il y a un vrai déficit depuis un an concernant les nouveaux groupes de rock anglais et américains. Une brèche s'est ouverte pour les Français qu'on n'hésite plus à pousser.
The Do ou Cocoon sur Oui FM, c'est 43 passages par semaine. Autant que les Arctic Monkeys ! »

Cette évolution, Stéphane Gille ( créateur du label Sober et Gentle) la confirme : « Ces groupes ont probablement du succès parce que la musique pop anglo-saxonne est dans l'air du temps, elle est en phase avec le public. Du coup, les majors cherchent actuellement à signer avec des chanteurs en anglais sur lesquels elles n'auraient jamais misés il y a encore quelques mois. » Sans compter qu'un artiste anglophone a plus de chances de s'exporter, même si les succès internationaux sur le modèle de Phoenix reste très rares."

 http://www.01men.com/editorial/371508/musique/

La loi du 30 septembre 1986 stipule que les stations de radio sont tenues de diffuser au minimum 40 % de chansons d'expression française (et non de chanteurs français...).
L'avênement de l'internet-roi a fait oublier les quotas radiophoniques et les internautes font leur choix sur myspace, deezer et youtube... Les groupes anglophones sont donc à la fête. Et puis les chansons en anglais sont plus facilement exportables.

Pony pony run run - Cherry Love Brazil live under the rain



Il  suffit de regarder les charts et on se rend compte que les français présents et donc vendant le plus d'albums ou de titres sont : soit des vieux de la vieille versant plutôt dans la variété française, soit des anciens de la "téléréalité", soit des jeunes groupes de rock chantant en anglais.
Ainsi Olivia Ruiz et les ex-candidats de la Nouvelle Star comme Christophe Willem, Julien Doré, Amandine Bourgeois, Ycare, Benjamin Siksou (toujours dans le classement hebdomadaire à la 44ème place cette semaine) et peut-être bientôt Jules (un album est en préparation) sont les représentants des artistes français de moins de 30 ans dans les classements des meilleurs ventes.

(Petite parenthèse : Dans une interview donnée par Ycare à William Rejault sur lepost,
le jeune homme admet préférer chanter en français et fait le même constat : "C’est plus facile d’écrire en anglais, je pense. Beaucoup de francophones qui émergent sur la scène musicale écrivent en anglais, je ne sais pas si c’est par gout ou facilité." Il y parle aussi de Benjamin : " Je suis allé le voir en concert et j’ai dansé pendant tout le show. J’étais à fond. Benjamin est vraiment, vraiment talentueux, dans les domaines qu’il touche, ciné ou musique. Jazz, blues, rock, il est à l’aise à chaque fois et il dégage quelque chose de très fort sur scène. Quelle aura ! ")

Les groupes rock chantant en anglais et les artistes electro sont les autres français les plus représentés dans ces classements. On retrouve actuellement Phoenix et Yodelice en force, Izia, Revolver, Pony Pony Run Run, Cocoon, Nouvelle Vague aux meilleures places. Il y a quelques semaines, c'était Stuck in the sound, Sliimy et autres.


Leurs albums sont des succès critiques et se vendent comme des petits pains, leurs musiques servent à vendre des petites voitures... Leurs concerts font salle comble et comblent leurs déjà nombreux, aficionados. Petit tour d'horizon de ces artistes français anglophones :


nullCocoon
Le succès de ses deux-là ne se dément pas depuis presque deux ans, leur dernier titre Chupee passe en boucle sur les radios et les télés (il accompagne une publicité pour Peugeot). Ils sont de tous les festivals cet été.
Distribué dans le monde entier, leur album My Friends All Died In A Plane Crash fait toujours un tabac en France.
(http://www.myspace.com/listentococoon)



Cocoon feat Hugh Coltman - Chupee live@Fête de la Musique 2009




Stuck in the sound
Le groupe s'est fait remarqué il y a quelques années sur les scènes rock. Un de leur titre a été le premier à être intégré au jeu Guitar Hero World Tour. Depuis, ils ont sorti Shoegazing kids et font la tournée des festivals de France avant d'aller voir l'Europe.
(http://www.myspace.com/stuckinthesound




Coming Soon
Après New Grids en 2008, un véritable succès critique, un EP appelé Love in the afternoon sorti récemment et un album est à venir le 7 septembre 2009 : Ghost train tragedy. Les 6 jeunes de Coming Soon (de 16 ans à 28 ans faut-il le rappeler ?) n'en finissent pas d'arriver et de faire parler d'eux.
 (http://www.myspace.com/starsoon)

Coming soon - Time Bomb




Izïa
Ce petit bout de femme de 19 ans, fille d'un chanteur en langue française continue de tourner avec ses musiciens et se bâtit une solide réputation de bête de scène. Son album Izïa est scotché au top des classements des meilleures ventes.
 (http://www.myspace.com/iziamusic)




Emilie Satt
Eh oui, reparlons d'Emilie Satt, elle prépare son premier album  et connaît un certain succès puisqu'après avoir chanté une reprise pour la publicité Lacoste, c'est une de ses propres compositions Human Bear qui a été utilisée dans une publicité pour Ford. Elle interprète aussi un des titres de la bande-son du film Une semaine sur deux qui sort mercredi prochain ; le titre s'appelle Hey You. Et le clip de Childishness réalisé par Nicolas Bary (Les enfants de Timplebach) devrait bientôt être diffusé.
(http://www.myspace.com/emiliesatt)

Emilie Satt - Hey You BOF Une semaine sur deux




Revolver
Le trio remplit les parterres des festivals et entameront une tournée française de 18 dates en automne après être passé par la Suisse le Café de la Danse le 23 septembre et l'Allemagne. Leur album Music for a while cartonne et ils annoncent déjà travailler sur le prochain album avec des chansons plus longues...
(
http://www.myspace.com/popdechambre)


Revolver - Get around town live@La Boule Noire (réalisation Rod Maurice)

 


Il y a aussi :
Soko (www.myspace.com/mysoko),
- Hey Hey My My (
www.myspace.com/heyheymymyband),
- les HushPuppies
(www.myspace.com/hushpuppies),
The Do (www.myspace.com/thedoband),
The Naive new beaters (www.myspace.com/naivenewbeaters)... j'en oublie, j'en passe peut-être des meilleurs (ou pas) et bien d'autres encore...

Hey Hey My My - Too much space

 


Ce succès n'est sans doute pas un simple effet de mode, tant les avantages sont nombreux et visibles pour ces artistes qui peuvent penser sereinement envahir le monde.
Certains ont cependant de ne rien faire comme les autres et de chanter en anglais et... en français ! Et on ne peut leur en vouloir de suivre leurs envies ou leur instinct ! ;-)

 

 

Publié dans Musique & Découvertes

Commenter cet article

zimbolaktus 06/09/2016 02:49

Ce sont des honteuses un peu comme les homos qui s'assument pas, ils ont honte de leur culture et de leur nationalité

exploser 17/06/2010 18:01



Un article sur ce sujet, que j'ai trouvé bien écrit : http://www.ledevoir.com/culture/musique/284555/chanson-francaise-made-in-france.



exploser 17/06/2010 17:29



Je trouve qu'on nous passe beaucoup de chansons nulles en anglais sur les ondes. Quel est l'intérêt pour les radios. Si les chansons étaient bien, encore, je comprendrais. Mais si les chansons
sont nulles, pourquoi est-ce qu'on nous les passe ? Est-ce que les radios sont payées pour les passer ? Et dans ce cas les maisons de disques internationale, avec beaucoup de chansons anglophones
ai catalogue, offrent-elles plus d'argent ? Je n'ai jamais entendu dire cela. Mais je cherche en vain des explications.


 


D'autre part, les chanteurs francophones chantent en anglais parce que le français est en train de devenir une langue régionale, comme la plupart des langues dans le monde, hormis l'anglais. Que
ça nous plaise ou pas, c'est comme ça. Par exemple,  je vois beaucoup d'étudiants étrangers qui viennent étudier un an à Paris, et qui repartent sans parler un mot de français. Ils ne
fréquentent que des gens capables de parler anglais, et leurs cours sont en anglais. J'ai vu la même comportement en Espagne et en Autriche. En Espagne par exemple, quand je parlais en espagnol à
des non Espagnols, ceux-ci me regardaient presque méchamment, style : « C'est qui ce con, il peut pas parler anglais comme tout le monde ? » Pareil en France ! Et on tend vers une culture
internationale unique, mondialisée, avec peu de caractère et moins de richesse, je trouve. D'un côté on se comprend tous. De l'autre, si c'est pour se dire des trucs débiles, quel intérêt ?



Aleks 03/04/2010 02:02



J'aime bien ces arguments avancés par des Français sur les raisons du choix de groupes français de chanter en anglais : ce serait pour s'exporter à l'international.


Or ce qu'on constate, c'est que c'est en France surtout qu'ils marchent bien ! A part Air et Phoenix (et les artistes électro qui font ça depuis des années : Daft Punk, David Guetta...), vous en
connaissez vraiment des groupes français qui cartonnent à l'étranger ? Et pourquoi les étrangers auraient intérêt à écouter des Français chantant en anglais, alors que l'original est 10 fois
mieux. Et que les Suédois ça fait longtemps qu'ils chantent en anglais. Quel intérêt franchement pour des étrangers d'écouter des Français chanter anglais avec leur accent pourri ? Entre
Muse et Cocoon pour moi y a pas photo !


Pauvre France, on est tombés vraiment bien bas. Pourquoi autant de mépris, de honte pour notre langue ? Le pire, c'est que certains reçoivent des décorations officielles ! Alors qu'ils ne
représentent plus la culture français mais la culture étatsunienne mondialisée, la Mac culture. 



morgan 15/10/2009 13:10





Mark Daumail de Cocoon est un super musicien.


J'ai vu qu'il allait produire le premier album de Greenshape un artiste français qu'il a découvert récemment, et qui compose des morceaux pop-folk.


Après l'écoute de quelques morceaux on peut d'ores et déjà dire que Greenshape semble avoir un gros potentiel.


En plus on peut "co-produire" les projets musicaux de Greenshape sur le site Kisskissbankbank.com :


http://www.kisskissbankbank.com/projects/greenshape




Milega 17/10/2009 15:47


merci pour l'info.
Vais voir ça.