Lille la nuit ne ment pas?!

Publié le par MuLes

"Benjamin Siksou & Joyce Jonathan au Splendid
Jeudi 04 Juin 2009
Review : Aurélie & Alex


La curiosité s’est emparée de l’équipe de Lillelanuit.com pour la venue de Benjamin Siksou au Splendid. Le ticket à peine dans la main, des cris surgissent de la salle. On se presse mais c’est juste Benjamin qui annonce la 1ère partie. Le niveau sonore n’a donc pas fini de grimper et la température non plus. La chaleur envahit la salle et le public féminin qui devra patienter avec Joyce Jonathan. On découvre alors une toute jeune chanteuse de 18 ans qui dévoile quelques morceaux de son répertoire. Elle enregistre actuellement un album qui devrait parler de l’amour. Joyce utilise beaucoup (trop) le vocabulaire de l’amour. On retiendra surtout sa reprise de « Buddly » de Colbie Caillat. 

A l’entrée de Benjamin, l’hystérie gagne une partie des filles qui, parait-il, trouve le jeune chanteur très charmant. Reste au malheureux finaliste de « La Nouvelle Star » 2008 de conquérir le public très objectif des « petits copains oubliés qui se sont sacrifiés pour le bonheur de leur moitié ».

Les premières notes que l’on entend sont les « LA » des cris des fans du premier rang. Pour sa part, Benjamin débute son concert par un « générique musical », qu’on intitulera « je suis content d’être ici », peu maîtrisé musicalement, mais qui a le mérite de combler les demoiselles qui attendent depuis une heure dans la fosse bouillante.

Cette tournée « En attendant l’album » est un bon moyen de roder ses propres chansons comme « My Eternity » en les distillant parmi des hits très bien choisis repris à la sauce Blues. Chet Baker, Bashung ou encore Bill Withers avec “Just the two of us traversent la guitare du parisien de 21 ans, la batterie de Benjamin et la basse d’Aurélien, ses musiciens. Ils reprennent également "Satisfaction" des Rolling stones, en s’éloignant largement de la mélodie mais en préservant l’énergie.

Ses compositions personnelles ne dénotent pas avec le répertoire choisi. Sans jouer la carte de l’originalité, il produit tout de même des chansons consistantes, mêlant rythmes Blues et voix Folk. En s’appuyant sur son côté « James Morrisson à la Française », il livre de belles surprises, dont il n’a malheureusement pas jugé bon de citer les titres. 

Benjamin était face à un public éclectique qui ne réagissait pas du tout de la même manière. Près de la scène, beaucoup de fans qui crient pour un simple morceau de chanson qui dit « Embrasse moi pour l’instant ». Dans le fond, quand les cris n’inondent pas la salle, le public plus posé et visiblement connaisseur se met à taper des mains lors de chansons bien reprises par Benjamin. 

Adulé par une audience en folie, on peut déplorer le manque d’échanges, d’anecdotes lors de ses interventions entre les chansons. Connu aussi pour sa carrière d’acteur (15 ans et demi, Largo Winch), il pourra surement améliorer ce point pour que son show reste plaisant à voir.

Cependant, dès que les notes fusent, il sait tout de suite mettre à profit l’énergie du Splendid : non rassasié par les hurlements de ses fans, Benjamin Siksou exhorte la foule à le suivre
pour 5 minutes de déchaînement accompagné par son batteur et son bassiste.

Un accueil digne d’Elvis, suivi d’un concert prometteur !"


Source : http://www.lillelanuit.com/fiche_reportage/Benjamin_Siksou___Joyce_Jonathan_au_Splendid-1272.html

Publié dans Revue de Presse

Commenter cet article

GENERATION+bS 09/06/2009 10:15

oui, j'ai remarqué aussi. c'est ça la presse...
"malheureuse Camélia Jordana", pas finaliste mais déjà évincée par un public sans oreilles...

Maya 09/06/2009 01:25

Je suis impressionnée de voir à multes reprises dans les articles de presse, je cite "le malheureux finaliste de « La Nouvelle Star »" -lillelanuit-, "finaliste malheureux" dixit Pure People, yahoo actu, Melty.fr, musique.première.fr, Kazados.TV, NRJ.fr (ah ouais ?)... et bien d'autres (je ne cite pas les sources car ce sont des articles traitant de la sortie du clip, EP, tournée, album... mais si vous les chercher pianoté "finaliste malheureux" ! )...
Tout ça pour dire que je le trouve pas si malheureux que ça notre BenJ, je dirai même qu'il a l'air plutôt heureux !