Happy Birthday to you !

Publié le par MuLes

Non, ce n'est pas mon anniversaire, ni celui de Milega ou de Journalist007, encore moins celui de Benjamin ou celui de ce blog, mais simplement celui d'une institution dans le domaine du Rythm'&Blues et de la Soul en particulier : les 50 ans de la fameuse maison de disques : la MOTOWN !



Le 12 janvier 1959, dans un quartier de Détroit, naissait de l'imagination d'un mélomane passionné et auteur-compositeur à ses heures celle qui allait marquer les années suivantes et des millions de grâce à la découverte de musiciens les plus géniaux les uns que les autres. Une école, dira Smokey Robinson, qui proposa de la musique pour tout le monde et non uniquement de la Black Music ! Berry Gordy est ce père  fondateur et producteur historique, connu pour son intransigeance!


En lançant Motown, Berry Gordy avait pour objectif de séduire à la fois le public noir et le grand public blanc avec des chansons de soul et de Rhythm and blues plus accessibles que la production de labels concurrents tel que Stax. Berry Gordy a pu créer sa maison de disques grâce à l'argent qu'il avait gagné en écrivant et en produisant des chansons. La société s'appela d'abord Gordy, puis Tamla, avant de devenir Motown. Le nom Motown est la contraction de Motor Town (« la ville du moteur »), le surnom de Detroit qui était alors la capitale de la production automobile. En 1959, le premier tube, sorti sous le label Tamla, est Money (That's What I Want) de Barrett Strong.

Berry Gordy organisa sa société en une véritable « usine à tubes » dans laquelle rien n'était laissé au hasard : il s'entoura des meilleurs compositeurs (lui-même, Smokey Robinson, Dozier & Holland, Norman Whitfield et Barrett Strong, Nicholas Ashford et Valerie Simpson...), des interprètes les plus prometteurs et apporta un soin particulier à la production. Detroit sera d'ailleurs surnommé Hitsville USA (« la ville des succès, É.-U. ») en référence au succès de Motown.



Parmi les artistes-interprètes qui ont marqué Motown, on peut citer Diana Ross et The Supremes, The Four Tops, Martha and the Vandellas, Smokey Robinson, Gladys Knight, Marvin Gaye, le jeune et prodige Stevie Wonder, The Pointer Sisters, Edwin Starr et The Temptations, Mickael Jackson et ses frères The Jackson Five.



De 1959 à 1971, le groupe de musiciens de studio The Funk Brothers enregistra la majeure partie des disques de la firme et participa à façonner le « son Motown » : une musique soul matinée de pop, un chant et des claquements de mains inspirés du gospel. En 2003, le documentaire Standing In The Shadows Of Motown (devenu en français La Véritable Histoire de Motown) rend hommage à ces artisans de l'ombre. Le son Motown a fortement influencé de nombreux groupes, dont les Beatles qui reprendront plusieurs chansons produites par la firme.


Dans plusieurs pays d'Europe, les artistes de l'« écurie » Motown, sous contrat avec divers labels (Tamla, Motown, Gordy, Soul) ont été distribués, dans les années 1970, sous un label unique intitulé Tamla Motown.

En 1971, Motown déménage à Los Angeles et des artistes importants tels que Stevie Wonder ou Marvin Gaye deviennent indépendants artistiquement, bien que toujours distribués par Motown. A cette époque d'autres valeurs montantes arrivent comme The Jackson Five et Michael Jackson pour la première partie de sa carrière solo, ou Lionel Richie avec ou sans The Commodores.

Les artistes récents qui sont produits par Motown font majoritairement du R&B ou du Hip Hop ; mais on y trouve en vrac Akon, Erykah Badu, Corneille, Lil' Wayne, Karie Melua, Michael Bolton, Kaiser Chiefs

La Motown fait maintenant partie du groupe Universal Music et a des filiales dans certains pays comme c'est le cas avec la Motown France depuis 2006. On y trouve Manu Larrouy, Hocus Pocus, Diam's, Sophie Delila, Oncle Ben, Ariane Moffatt, Vitaa...



Fingertips Stevie Wonder



I want you back The Jackson Five (Petit jeu : si quelqu'un trouve qui est l'acteur au début de la vidéo il a gagné... le droit de rejouer ; bon, il faut être de ma génération et c'est facile)


Blame it on the boogie The Jackson Five


Ain't no mountain high enough Marvin Gaye avec Tammi Terrel (la phrase rythmique de le batterie a été reprise par Amy Winehouse pour Tears dry on their own) 

Marvin Gaye - How Sweet It Is To Be Loved by You (1965)

Diana Ross and The Supremes - You Can't Hurry Love (1966)



Papa was a rolling stone The Temptations



Medley Motown 1965


Pour cet anniversaire exceptionnelle, la médiathèque MK2 a préparé un documentaire spécial :

Tracks of my tears - 50 ans de Motown



« Motown a fait de moi l’homme que je suis », déclarait récemment Barack Obama. Motown, c’est le label soul qui a révélé les plus grands chanteurs afro-américains – Stevie Wonder, Marvin Gaye, Diana Ross ou le jeune Michael Jackson. À l’occasion des 50 ans de cette mythique maison de disque, fondée en 1959 par Berry Gordy et Smokey Robinson, une équipe de MK2 s’est rendue à Détroit (Michigan), ville pauvre et industrielle, fief historique de la Motown. Résultat : une série d’entretiens tour à tour drôles, éclairants ou émouvants, entrecoupés d’images d’archives, qui racontent comment une poignée de musiciens noirs, à la fois rivaux et solidaires, sont parvenus à séduire l’Amérique, ouvrant la voie au futur Président Obama.

Réalisation : Raphael Duroy
Blog officiel Motown50 :
www.motown50.fr par Olivier Cachin

Sophie Delila reprend What's going on (Marvin Gaye) en acoustique pour les 50 ans de la Motown

Publié dans Musique & Découvertes

Commenter cet article

cecilemy 12/01/2009 21:54

Bill Cosby, ah oui, chapeau Kate_M, très forte!!!
Maintenant que tu le dis, oui je le reconnais!!!
C'est délire cette vidéo!!!

MuLes 13/01/2009 08:16


Non mais,  c'est sûr qu'en y regardant on trouve! Rassure-toi, avant de reconnaître et de voir confirmer qu'il s'agissait de Bill Cosby, j'ai aussi cru un instant que c'était Sammy Davis
Junior!
En tous cas, tu es une bonne perdante!

A bientôt sur le blog!


Kate_M 12/01/2009 14:19

C'est Bill Cosby du Cosby Show dans le vidéo des Jackson Five !

MuLes 12/01/2009 19:35


Yes, you're right! C'est le Docteur Huxtable himself (avec une coiffure et un look improbables). Félicitations, tu as gagné... toute mon estime. Alors, physionomiste, maline ou fan du Cosby
Show!??

A bientôt sur le blog!


Amandla 12/01/2009 11:48

Superbe article MuLes, même quand tu ne donnes pas dans le scoop tu tapes haut :))
en grande fan des Temptations que je suis, ça m'a fais tout bizarre de revoir un de leur légendaire chorégraphie...j'avais d'ailleurs particulièrement adoré le téléfilm dont ils ont fait l'objet et qui est passé plusieur fois sur Télé Monte les Carreaux =D

MuLes 12/01/2009 19:31


Rendons à César ce qui est à César ; la plupart des phrases qui se trouvent dans cet article ne sont pas de moi. J'aurais voulu faire plus perso et rajouté quelques trucs mais j'ai manqué
d'inspiration.

A bientôt sur le blog!


cecilemy 12/01/2009 11:03

C'est bien d'avoir parlé de cet anniversaire, Motown a manqué le monde de la musique!!!
Quant à ton petit jeu sur la vidéo "I want you back" The Jackson Five, il me semble bien que l'acteur au début de la vidéo est Sammy Davis Jr, cet artiste touche-à-tout, en tout cas il lui ressemble bien:)))

MuLes 12/01/2009 19:20


C'est ton dernier mot?

Eh non, raté! Je suis désolée, ce n'est pas Sammy Davis Junior! Tu pourras réessayer une prochaine fois. ;-)

Et effectivement, quand on parle de Motown, on parle de Légendes de la Musique Soul and Jazz. Il y avait là des musiciens géniaux!

A bientôt sur le blog!