NEW SOUL, NEW STAR****

Publié le par journalist007

Mercredi 23 Avril au soir, Baltard ouvre ses portes de façon magistrale sur une palette de révélations artistiques... Ce prime nous a délivré de nos questions antérieures... les meilleurs ont mangé les moins bons... les moins bons ne pouvaient rien y faire. Délivrés aussi de la contrainte d'une soirée à thème, les candidats ont pu se lacher dans des chansons qui leur correspondait parfois mieux, mais ne les ont pas forcément sauvé... (je pense ici à Sian, qui a fait son meilleur mais malheureusement dernier prime... on savait déjà  que son univers musical ne séduirait qu'une partie du public...)
 
Certains ont moins brillé que d'autres... Kristov, en difficulté les semaines précédentes semblait impliqué dans une chanson ("Mon fils, ma bataille", de Balavoine, standard de la variété française) qui a laissé Sinclair froid( "J'me suis fais chier" a-t-il annoncé de façon plus que franche). On l'en remercie car personnellement, j'étais pas non plus super emballé, tout en reconnaissant les qualités du jeune homme, qui me semble pourtant meilleur dans un répertoire anglophone.On se souvient de sa version d'"Aline" de Christophe,qui n'était pas non plus une de ses meilleures prestations).Mais la "chanteuse barbue préférée" de Manoukian n'a pas encore montré toutes ses possibilités.Cela dit, je ne suis pas sûr que sa marche de progression soit aussi large que celle de Thomas.

Thomas fait partie des révélations de la soirée...Déjà parce que sa voix et son interprétation n'avaient pas été aussi bien mis en valeur aux primes précédents... Et puis, je sais pas, il a quelque chose ce jeune homme, de très rock'n roll, de très frais et brut en même temps, qui peut facilement séduire... Moi, je ne m'en était pas rendu vraiment compte avant sa prestation sur "What a Wonderful World" hier soir. Car oui, j'ai préféré son passage sur "What a Wonderful World" que sur "Je dis M", moins original à mon goût, plus proche de la version originale. N'hésitant pas à aller au contact du public sur "Je dis M", son jeu de scène était parfaitement mené et sensible par rapport à la chanson. Sa voix, de plus en plus assurée, était à la hauteur de Chedid... Le public et le jury ont été plus qu'emballés. Dans "Nouvelle Star, ça continue" sur W9, Sinclair et Manoeuvre affirment cette révélation musicale, et ses collègues de la Nouvelle Star dont Benjamin Siksou, nous révèlent qu'il n'est qu'à 10% de ses capacités... Il promet le garçon!
 
On retient d'une autre façon l'interprétation d'Ycare qui a tenté une reprise de Sheller "Un homme heureux", pour moi trop attendue, sans surprise, mais sensible toutefois... J'aime beaucoup cette chanson, et je ne l'ai pas vraiment redécouverte...j'avais largement préféré "Qu'est-ce qu'elle a ma gueule", beaucoup plus novateur dans l'émotion. En plus on y reconnaissait l'influence de la voix de Matthew Bellamy qui apportait en tension dans la chanson... Mais sur le dernier prime, je reste sur ma faim.
Et là, on arrive à une partie délicate car je n'ai pas du tout suivi les cris d'enthousiasme du public concernant Amandine et Jules, avec qui j'ai de plus en plus de mal à adhérer...
Bien sûr ces deux candidats ont un talent fou, et des personnalités intéressantes. Mais hier soir, on se croyait à "qui va en faire le plus".
D'une part Jules, qui a lutté pendant toute la chanson ("Bad" de Mickael Jackson), on ne l'a pas du tout entendu sur les couplets, où il semblait plus occupé à se ballader en courant sur la scène... et du coup trop essouflé pour attaquer les refrains pourtant mieux. On retient quand même son charisme et sa voix. Il fera mieux au prochain prime, je n'en doute pas, après les remarques que lui a fait le jury.
Et puis, il y a le cas Amandine. Belle voix, belle présence... Mais manque total de naturel. On ressent son stress en permanence quand elle chante. Pourquoi remuer ses cheveux pendant toute la chanson (tic propre à Amy Winehouse, je précise). On sait que "Rehab" parle de désintoxication, mais je ne voyais pas l'intérêt de créer ce personnage ultra-torturé, ça ne crédibilisait pas du tout la chanson.Quand on voit Jules qui crie "I'm bad" avec un regard perçant à la camera, je trouve ça bien plus crédible( et pourtant je n'apprécie pas forcément les grimaces du jeune homme, mais chez lui, on a vu ça depuis le début, on sait que ça fait partie de son attitude sur scène)...Pour moi, Amandine n'a pas du tout géré son interprétation. De plus elle semblait inquiète pendant tout le milieu de la chanson (regardant l'orquestre comme si elle s'était plantée...), et ça a gaché en partie sa performance. Cela dit, on ne lui enlèvera pas sa belle présence sur "What a wonderful World", et sa voix rocailleuse qui ajoute en puissance sur cette saison de la Nouvelle Star.
Enfin, il fallait taper 9 pour Benjamin Siksou. On garde le meilleur pour la fin, comme dirait l'autre (choix stratégique d'M6, qui joue dans le discret). Je ne dis pas ça parce que c'est le chouchou du blog, je dis ça parce que ce jeune homme monte en puissance au fil des émissions de façon incroyable.
La chanson "New Soul" de Yael Naïm, on en a bouffé et rebouffé autant à la radio que sur des pubs télé... donc j'avais une légère appréhension avant le prime. Mais cette version, apparemment arrangée par Mr Siksou lui-même (et on reconnaît bien son style), a fini la soirée en écrasant les précédents candidats. De plus en plus à son aise sur scène, Benjamin a pris possession du public de Baltard comme du public hors Baltard... en ravageant le rythme commun de la chanson. L'air entêtant de cette chanson s'est transformé en un rythme endiablé, presque improvisé en apparence, avec un scat qui nous a mis les poils si je puis dire. Benjamin a déployé ses ailes hier soir, et ça n'est que le début.
Il a su jouer entre douceur et force avec sa voix, appuyant certaines phrases de la chanson, qu'il semblait  posséder jusqu'à la fin. Contrairement à certains candidats assez préoccupés par leur interprétation, Benjamin semble cultiver un jeu de scène proche de Ray Charles ou Paolo Nutini, bougeant de façon nerveuse, et fermant les yeux dans l'emportement de la chanson, passant sous silence son apparente timidité. Il joue de son charme intelligemment, sans frasques... il reste Benjamin Siksou...
Le jury en oublie même d'attribuer ses couleurs, bluffé par le groove du jeune homme. Manoeuvre apostrophe Siksou père, et le félicite de sa progéniture de façon amicale... On aura même vu Manoeuvre hocher de la tête pendant toute la fin de la chanson, lui qui se contente de soutenir son nez de son doigt habituellement. Manoukian critique le scat enflammé, mais n'en reste pas moins conquis, à tel point qu'il ne retient pas son sourire admiratif pendant la prestation. Lio, bougeant son corps comme une "groupie", oups pardon, une danseuse de rock'n'roll, apprécie évidemment la performance. On a retrouvé de façon plus affirmée le Benjamin des castings, celui qui nous faisait Bill Withers à la guitare, et faisait pleurer Lio...


Présentation de Benjamin... par ses parents...


"New Soul", de Yael Naïm (2007)


"What a wonderful World" , Louis Armstrong.


Pour moi, ce dernier prime reste le meilleur jusqu'à présent en qualité, en surprise. Il annonce une rude concurrence entre des candidats aussi impressionnants les uns que les autres. On a pas envie d'en laisser partir un .
Personnellement, les années précédentes, il y avait toujours un ou deux  candidats que je  zappais, pour aller aux chiottes, parce qu'il était sans intérêt. Là cette année, j'suis obligé d'attendre la pub... ce qui prouve la qualité de la cuvée 2008. Un vrai régal!






Article trouvé sur le net, mais je ne sais pas où, on me l'a fait passé sans source:

 "Les débuts ont été timides et parfois approximatifs pendant les premières phases du casting. Avant qu'il n'explose hier soir sur une réinterprétation totale du titre «New Soul» de Yael Naim. «Les chiens ne font pas des chats». Philippe Manoeuvre ne s'y est pas trompé hier soir en s'adressant après la prestation de Benjamin Siksou à son papa, rédacteur en chef d'un magazine jazz. Sur un titre essoré en radio et télé - Apple l'utilise pour une publicité -, le candidat a offert une prestation magistrale aux téléspectateurs, l'une des meilleures de cette saison. A l'image d'un Julien Doré déluré la saison précédente, il a su réinventer le rythme et s'autoriser quelques écarts avec la version originale. Benjamin a prouvé hier soir qu'il est devenu l'un des favoris de la compétition. L'identité vocale. Difficile de trouver des casseroles cette année dans les 15 candidats retenus pour Baltard. Tous cultivent leurs côtés rock, folk et pop peu vus dans des émissions de télé-crochet. La différence se joue rarement sur la justesse mais plutôt sur l'interprétation. Quand une Sian à l'immense voix endort Baltard, Kristov, Ycare et Thomas au timbre plus modeste imposent leur présence. Mais Benjamin réussit toujours à se détacher par son empreinte vocale unique. Savant mélange de Jamie Cullum et Paolo Nutini, elle est parfaitement identifiable. Et Nouvelle Star est reconnue depuis deux saisons pour découvrir des voix atypiques. Le beau gosse. Prétendre que le physique ne compte pas au cours d'une telle compétition serait hypocrite. Son look dandy chic à la Gainsbourg, son allure et sa timidité affolent filles et garçons. Sur Internet, sa popularité dépasse celle de ses camarades, ses prestations sont parmi les plus consultées et les mieux notées sur les sites de partage de vidéo. Benjamin a la cote."


Merci Malou

Publié dans Divers

Commenter cet article

navidson 29/04/2008 04:05

Bon allez, un brin de méchanceté, faut que ça sorte. Amandine, c’est pas la boîte à coucou, c’est le trois-tonnes rempli jusqu’à la gueule de clichés tous plus désolants les uns que les autres. Alors "Rehap", d’Amy Winehouse, vous pensez, c’était l’occasion en or de sortir le total junky show : et vas-y que je me trifouille les cheveux en titubant et en roulant quasi des yeux. Insupportable. C’est pourtant bien la même que l’on entendait, ds le portrait diffusé juste avant son inoubliable prestation, faire amende honorable et reconnaître qu’elle avait saboté la chanson de Brel en faisant ds la surcharche, sortant de son chapeau, pardon de son trois-tonnes, un jeu archi-faux digne de Lara fabian. (Et c’était pas mieux à ce titre, je trouve, sur "What A Wonderful World".) Beurk, j’en peux plus.

Après cet accès de mauvaise humeur, envie de rebondir sur l’article d’Eva ("SEDUCTION**BENJAMIN SIKSOU : AUX ANTIPODES DE JULIEN DORE..."), quitte à faire ds le bavard et l’emphatique mais aussi, pour le coup, le clicheton (ben oui, l’arroseur, arrosé, je prévoie le coup, s’pas.)
Pour moi, il y a tout de même un facteur commun, qui touche du reste à ce qui les rend l’un et l’autre précieux : c’est cette faculté à imprimer leur marque. Pourquoi ? Parce qu’ils ont véritablement ce que l’on nomme communément un univers, ce qui n’est finalement pas, loin s’en faut, si fréquent : univers musical essentiellement pour l’un, vécu de façon viscérale ; mix plus hétéroclite mais néanmoins d’une grande cohérence et non moins "habité" pour l’autre. C’est leur voix propre qu’ils donnent à entendre, et qui les démarquent de façon si évidente.
Ce que Doré avait de particulièrement intéressant, à mon sens, c’était sa façon de manier le second degré tout étant bouleversant par sa totale implication ; d’où la richesse de ses interprétations (du moins qd il ne se gauffrait pas, car ça lui est tout de même arrivé). Ainsi de sa prestation sur "Mourir sur scène", que j’ai pu revoir récemment en visitant le site de M6 (hum, oui, bon), ou sur "You Really Got Me", par exemple. Et cette façon de braver le ridicule, une attitude propre à provoquer le malaise et la tension, et au final l’admiration, car le gars sait où il va et retombe sur ses pattes avec maestria.
Ce qui me plaît chez le sieur Siksou, c’est la grâce du musicien. Ca, et rien d’autre. Cette évidence de la musique et de sa voix propre quand elle est si naturelle et évidente. Benjamin n’est que musique, et c’est jouissif. On peut aussi y voir son talon d’Achille, ds le cadre d’un programme tel que celui de la NS : celui de n’être clairement pas à l’aise avec la parole. Pas à la façon d’un "taiseux", plutôt à la façon d’un être peu sûr de lui mais surtout à la personnalité peu affirmée en dehors de la musique. Pour être honnête, il ne donne pas l’impression d’avoir grand-chose à dire de bien intéressant, d’avoir un regard "original". Mais à défaut de regard, il a une voix, et c’est ce qui fait sa force car tout y semble concentré ; la boucle est dc bouclée, on dirait. Benjamin n’est que musique. Et une musique d’une grande classe.
(Bon, je m'embrouille un peu : la parole, la voix, le regard et l'univers : Amandine, sors de ce corps. Ah bon, rien à voir avec Amandine ? ni avec Dove ? Ben ça doit être moi, alors !)

Claire 25/04/2008 21:42

Bien sûr Benjamin était le meilleur encore une fois :) ... C'était juste ENORME ce qu'il a fait !
A vrai dire je te laisse ce commentaire pour t'apporter une petite précison : Tu dis qu'Amandine avait l'air préoccupée au milieu de sa chanson ... Elle avait de quoi ! Elle s'est plantée dans les paroles mais a super bien géré ça parce qu'on y a vu que du feu ! Mais connaissant la chanson d'Amy Winehouse par coeur ( et je l'avoue, je la chantait en même temps qu'elle ) j'ai remarqué une petite boulette dans ses paroles ( je crois qu'elle est en fait restée trop longtemps sur une phrase et ça l'a retardé sur le refrain. Elle a essayé de faire genre " je commence ma phrase plus tard que dans la chanson originale ", sauf qu'elle a trop attendu et a empiétté sur le refrain. ) ... Mais chapeau à elle parce qu'elle s'est finalement rattrapée et les gens qui ne connaissent pas la chanson par coeur n'ont pas remarqué cette erreur. Ce qui l'a en fait trahi était ses nombreux regards effrayés vers l'orchestre ^^

Sur ce, gros bisouuuus :)

journalist007 25/04/2008 21:50


merci pour la précision. Son malaise était évident mais elle s'est en effet bien reprise.


Manue 25/04/2008 11:44

T'as remarqué ? Cette semaine, c'est pas moi la plus lyrique ... je suis largement battue par Mia~poem !
Il était le seul à pouvoir transformer cette "non-chanson absolue" pour moi qu'est New Soul, au demeurant à la mélodie très sympathique, en un monument de groove et de soul. Et franchement, faire quelque chose de sublime avec tous ces insupportables "lalala", quand on est un garçon, en plus, chapeau ! De plus, Benjamin a montré une vaste gamme de sa palette vocale, encore qu'il aurait, à mon sens, montrer des couleurs encore plus chaudes, mais ça viendra sûrement, maintenant qu'il est parti, le diesel, il n'est pas prêt de s'arrêter !
C'était un vrai show avec du vrai live dedans, du qui vous emporte loin et furieusement ! Et la preuve c'est qu'on n'a même pas fait attention aux quelques faussetés vocales de sa prestation. Parce que, si, il y en avait ... moi-même je ne les ai perçues qu'après 5 ou 6 écoutes, et pourtant d'ordinaire, chez les autres candidats, je les note dès la première ... Vous pouvez réécouter : dans l'ordre "mistake", les premiers "lalala", le second "happy end" en descente ... d'une façon générale Benjamin a du mal à tomber en place quand il descend, jamais quand il monte. Mais c'était pour moi sa deuxième meilleure prestation après Madame Rêve, dans un autre genre !

journalist007 25/04/2008 11:47


Tout à fait d'accord avec toi. Moi j'ai légèrement préféré New Soul du fait qu'il y ait l'originalité de ses propres arrangements. J'ai trouvé un tout petit peu plus personnel que la reprise de
Bashung, formidable toutefois.


L 24/04/2008 22:59

Oui c'est sur le meilleur des primes !
Le trio Amandine Benjamin Thomas était fabuleux et ce sont d'ailleurs eux qui ont été les meilleurs sur ce prime selon moi.
Benjamin reste mon GROS coup de

Newtétoilé 24/04/2008 22:19

Entièrement d'accord... Je croyais être une des rares qui n'accrochait pas avec Amandine car si elle a beaucoup de talents, je n'ai pas la sensation qu'elle ait été une seule seconde naturelle et c'est dérangeant...
Pour Jules, j'aime beaucoup sa voix mais pas particulièrement sa façon de chanter...
Les deux meilleurs hier ont été évidemment Thomas (qui a totalement explosé) et Benjamin. Ce dernier m'a toujours touché avec ses prestations mais hier, j'ai eu l'impression de le retrouver au casting... C'était magique...
Super cuvée 2008 même si le jury a fait une erreur majeure pour moi (et j'en démordrai pas) c'est de ne pas avoir pris Julien/LOko pour Baltard... enfin bref!!

J'espère que Benjamin ira le plus loin rien que pour avoir le plaisirs de l'entendre chaque semaine.
Bisous!!