Dans ce film interactif, vous êtes le président et Benjamin Siksou est à votre service

Publié le par MuLes

Dans Tantale, film interatif réalisé par Gilles Porte, le président de la République doit prendre des décisions pour faire en sorte que la France accueille les prochains jeux olympiques. Et le président, c'est vous ! Vous prenez les décisions ! Vous manipulez les pions. (Désolée de décevoir ceux ou celles qui voulaient être dans la peau de Benjamin Siksou... ;-p)

Benjamin est votre chef de cabinet...

Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'un casque audio et d'un ordinateur ou un téléphone portable.

 

"Tantale", un film interactif où l'internaute est le héros

"Tantale", un film interactif de France Télévisions où l'internaute est le héros France Télévisions

 

En ligne depuis ce vendredi 8 juillet, "Tantale" offre une expérience cinématographique inédite grâce à son interaction qui permet aux internautes de se glisser dans la peau du héros et de choisir leur propre fin.

 

Disponible sur Tantale.nouvelles-ecritures.francetv.fr/, "Tantale" met en scène Henri Laborde, le président de la République, à l'hôtel Carlton, lieu où sont réunies plusieurs personnalités sportives et politiques afin de désigner la prochaine ville organisatrice des Jeux Olympiques. 

Dans la peau de cet homme d'État fictif, les internautes devront trouver les bonnes personnes et les bons mots pour faire gagner Paris, ville finaliste avec Bombai. A eux de jouer et de déjouer les tentatives de corruption et les manoeuvres politiques. A eux de faire leurs propres choix et de choisir l'avenir de la France.

Le film possède cinq fins différentes et 25 chemins d'y parvenir. Au casting, François Marthouret incarnera le président, Jean-Luc Bideau son conseiller spécial et Benjamin Siksou son chef de cabinet. "Tantale" est une coproduction entre France Télévisions, La Générale de Production, Radio France et Pictanova."

 

Pour voir Tantale et piloter le film, c'est par ici : http://tantale.nouvelles-ecritures.francetv.fr/

 

Le teaser :

Commenter cet article